Cueille le jour présent
Sans te soucier du lendemain
Me rappelle une vieille anecdote

Mai 2001
Candide
Je sors du train à la gare de Venise
À l'époque de l'insouciance
Un pigeon de l'école Vénitienne passe
Je sens une impression froide
Chuter sur mon épaule
Serait-ce un chef-d'œuvre de l'au-delà
Ma chemise blanche est croyante
Ce sain suaire s'invitera
Pour un temps dans mon armoire
Car elle croit à ce qu'elle ressent
Alors que moi je ne crois qu'à ce que je vois
Elle finira à la Croix-Rouge

Mai 2015
Méfiant
Je sors de mon lit dans le sud de la France
Les yeux décrochés par l'épouvante
Face à une étendue d'anges désailés
Si je respire encore c'est que Dieu existe
Hommage à tous ceux qui ne changent pas d'avis
Et si chaque phrase doit être importante
Mes vers s'épaissiront
Suivant la dérive des corps
À la source des sentiments
De ce plaisir des mots
Qui se dilue dans sa propre perception

La passante est inconnue
Elle ne sait rien du monde
Loin de ce pigeon à la fiente vertueuse
Aujourd'hui j'ouvre un livre sur lui
Une poésie sur elle
Sur quelle étagère vais-je les déposer
Et les questions pleuvent
Reliant l'au-delà au sol de la raison
La belle et la bête
Encore une histoire à couper le sifflet
D'un ecclésiastique polyglotte
Fidèle à la Mère Térésa
Mon Dieu lequel

Aux pieds des pyramides
Y-a-t-il encore des chiffons
Pour essuyer les fesses noires de Cléopâtre
Un mythe tombe enfin elle était africaine
Avez-vous deviné où je voulais conduire
Aujourd'hui votre âme et conscience
Il y a des femmes qui se travestissent
Pour échapper à la mort lente
Pour gagner de quoi vivre
Et faire vivre ses enfants
Et tout ça pourquoi
Parce que dans sa communauté
Le travail des femmes est prohibé
Se faire passer pour un homme
Lorsque que l'on est une femme
Pour éviter la déchéance

Quelle lourdeur d'être éveillé
Et de parler d'anarchie
Mais quelle honneur de parler d'elles

Et pourquoi ne pas poser ces questions
À l'intelligentsia planétaire
Quand l'archétype du pouvoir interdit
Dans un château en Espagne
Une sculpture qui dérange la vérité
Les implications actuelles du colonialisme
Ou ses conséquences
Vous ne le saviez pas encore
Canaletto mon pigeon Vénitien
À sa propre carte de presse citron
Et son diplôme des tâches et des SMS
Il est devenu un vrai chiffonnier
Dans une sphère plate avec des oreilles d'ânes
Il rentre dans le moule de la censure
Pour pondre des huiles sans intérêt
Vingt quatre sur vingt quatre

Et sans attendre le prochain carnaval
Vous le savez comme moi
La banquise continue à fondre
Mais y-a-t-il plus de voleurs
Au Qatar qu'au Bangladesh
Y-a-t-il plus d'alcoolique
En Érythrée qu'en Russie
Y-a-t-il plus de pigeons
Aujourd'hui ou au temps de Voltaire
Sur la place Saint Marc

Écrit par James Px
« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. » Textes sous Copyright numéro 00048772-1
Catégorie : Divers
Publié le 28/04/2015
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 29/04/2015 à 13:40:44
Merci d'avoir partagé ce poème d'une grande originalité quant au rendu des perceptions et quant au titre !
jacou
Posté le 05/05/2015 à 19:29:08
marieangehuby... Il vaut mieux vivre riche que mourir riche... mettre les moyens pour ne pas regretter comme celui de s'enrichir de la bêtise humaine pour l'éviter
James Px
Posté le 05/05/2015 à 19:32:46
Jacou... merci de lire mes élucubrations comme mes vertiges...
James Px
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

06/07 11:53Yuba
Bonjour et excellent lundi à toutes et à tous :)
05/07 06:08Lys-Clea
Coucou les Belles Plumes !
05/07 03:41Matriochka
Bonjour Jacou, bonjour Daniel, Zigzag et toute la communauté des belles plumes :) Bon dimanche après-midi à toutes et tous, en poésie, cela va de soi ;)
05/07 12:49jacou
Bonjour Zigzag et Daniel. Bon dimanche à vous tous !
05/07 10:57lefebvre
Bonjour à toutes et à tous, laissez-vous bercer par l'amour de la poésie.
Je vous souhaite une belle fin de semaine.
05/07 08:24Zigzag
Bonjour à tous les poètes ! Je vais animer une colo et risque d'être peu présente pendant ces trois semaines!
04/07 12:42jacou
Beau week-end et bon samedi à vous tous les poètes !
03/07 04:40Matriochka
Bonjour Assia, Lysée... et tout le monde :) Voici Juillet arrivé, et son petit air de vacances ;) Bon mois de juillet à tous, avec la compagnie de l'inspiration , bien sûr ;)
03/07 12:38Yuba
Bonjour et agréable journée à toutes et tous :)
02/07 12:00Yuba
Bonsoir...mille mercis Georges , Matriochka et Lys et aussi à toutes et tous pour les bons voeux d'anniversaire : ça me touche le fond du coeur ...bises :)
01/07 06:29Lys-Clea
Bonsoir les Plumes ! et Bougie d'Exception pour Yuba ..
01/07 02:24Matriochka
Heureux anniversaire Assia, notre super modératrice! Je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année de ta vie, avec toute mon amitié :)
01/07 02:22Matriochka
Bonjour à toute la communauté, bonjour à vous Jacou, je joins mes voeux aux vôtres :)
01/07 12:32jacou
Bonjour à tous. Joyeux anniversaire à notre Yuba / Assia !!!
29/06 04:12Matriochka
Bonjour ami(e)s de la poésie :) Juin va vers sa fin, Juillet bientôt s'en vient, bonne semaine à toutes et tous sous les auspices de l'inspiration :)
28/06 12:03Galerion
Bonsoir à toutes et tous, profitez des longues et belles soirées d'été !
27/06 11:37marinette
ce n'est pas grave tu vas y arriver
27/06 05:06masterofwar
On pu été lus par un moindre qu'il soit mais ça m'encourage à faire mieux.. c'est pas ma langue maternelle mais je persévère pour évoluer même si je fais des fautes d'expressions . Bonne soiré
27/06 05:03masterofwar
Je fais de mon mieux pour bien illustrer mon etat d'esprit a chaque fois, ecrire pour moi c'est comme déterrer un trésor qui se cache sous terre et l'exposer au soleil qu'est le net.. c'est grâce a cet outil que mes écrits ont p
27/06 05:03masterofwar
Bonsoir le monde. J'arrive pas a publier mon commentaire sur le forum du net,je le laisse ici...

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 161 invités