Un élan bouillant issu des tripes
Qui nous arrache de notre grippe

Nous sommes soumis, endoloris
Enfermés, terrés dans notre oubli

Ces cris, ces hurlements de détresse
Nous échappent de notre paresse

La colère des rues sous nos yeux
Face à la douleur du précaire et du silencieux
Des images de sang et de flammes
Les coups pleuvent, la fumée opaque nous entrave

Invités à voir au-delà du brouillard des réformes
De la paralysie du corps social et de ses normes
La bulle éclate, la banquise s’effondre
Le mur de glace se fracture dans l’ombre

Nous sommes au cœur de ce qui nous lie
La cité replace sur la place publique la diplomatie

L’observateur s’interroge et se questionne
Le sens du vocable politique raisonne

Il est absent des discours, présent dans la cour
Crié aux alentours, dévoilé au grand jour

L’information politise les débats
Nous entendons du lien, le franchissement de certains pas
Derrière les façades vitreuses et le verni du lecteur
Laissons-nous remettre en question des vérités fondées dans l’erreur ?

Écrit par I-ko
"Sacrifier le présent, parce qu'on mise tous sur le futur"
Catégorie : Social
Publié le 10/03/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 10/03/2019 à 20:42:40
La démocratie est l'un de nos liens essentiels qui nous fait tenir ensemble pour regarder l'avenir en faisant société. Quand une partie du peuple descend dans les rues, il faut l'écouter, car il souffre au quotidien.
La poésie a aussi le rôle éminent d'interpeller. En cela je dis bravo pour vos vers qui font le point sur ce qui divise comme sur ce qui agrège ! Le constat est lucide, et le combat continue pour faire évoluer bien des choses.
jacou
Posté le 10/03/2019 à 21:18:20
J'ai aimé ma lecture !
Des reflexions légitimes pour comprendre dans l'amas de ce qui ce se passe ,l'essentiel à retenir pour mieux avancer ...
Bravo I-Ko !
Yuba
Posté le 11/03/2019 à 18:08:25
Merci pour vos retours ;). En effet nous sommes dans une "actualité" qui amène à la réflexion et à la remise en question...
I-ko
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

17/08 11:11lefebvre
Merci Georges, je n'étais pas loin, mais très occupé mdr!
17/08 09:27jacou
Bonjour Daniel, heureux retour parmi nous !
17/08 09:06lefebvre
Bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle fin de semaine...ave c mes amitiés
17/08 08:43jacou
Beau début de week-end ! Éveillés-vous et transcrivez vos rêves !
17/08 12:55jacou
Oui, douce nuit sur la contrée… Icetea rêve…
16/08 11:33grêle
Douce nuit
16/08 11:32Aria
bonne nuit tout le monde
16/08 11:30Aria
oui ça va merci!!
16/08 11:20grêle
Coucou tu vas bien ? :-)
16/08 11:17Aria
coucou bonsoir te revoilà Marine!
16/08 11:00grêle
Bonsoir Bobox, Georges, Aria :-)
16/08 06:38jacou
Bonsoir Marinette
16/08 03:50Bobox
grele
15/08 09:36jacou
Bonsoir Olivier Rachet ! Oui, enfin c'est surtout l'Assomption de la Vierge Marie en ce 15 août.
15/08 09:19Olivier RACHET
Bonsoir tout le monde ! Oui jacou, c'est la période préférée des chats n'est-ce pas ? Lol
15/08 10:40jacou
Bonjour et bienvenue au 15 août ! Déjà la miaou MDR !
14/08 06:07marinette
merci agiades
14/08 02:19Agiades
Ho, j'ai toujours eu l'habitude de le dire, du moins depuis que j'ai découvert mes premières anthologies de la poésie française... Souvent des 17/18 et 19eme siècle il me semble ^^
14/08 09:51marinette
merci jacou on n'a pas l'habitude de l'entendre
14/08 08:59jacou
Bonjour Marinette, en fait, "nuitée" est aussi la durée d'une nuit, chez Lamartine et Cendrars, selon un dictionnaire.

Qui est en ligne