C'est le douze !
sur mon trente-et-un de la louze,
je terrifie mon regard
d'un mascara noir.
Sur mes lèvres rose-espoir
se croquent des notes
aux saveurs mélonautes*.
Tandis que je crécelle
mes plus hauts décibels
au macro-pascal de l'extrême,
et que "L'amour est enfant de bohème",
inonde les ondes sylphides,
j'entends les choristes du huitième
frapper le plafond d'un balai perfide.
Aujourd'hui, rien ne m'attriste,
j'ai rendez-vous.


Je dévale, l'escalier
qui n'en finit plus de colimaçer.
Neuf fois
trois cents soixante degrés
plus bas,
sur le palier
de serge le concierge,
je concède
un millimètre virgule trois
de nylon beige
à la porte ultime,
sabotée au rabotage
qui me sépare de mon destin.


J'enjambe un chien
bâillant sous ma maille,
le cabot désinvolte
qui laisse parfois ses crottes,
sur les bienveillants "bienvenus"
de la résidence "Les dahus".
Alors de magnifiques jurons
résonnent en échos polyphoniques,
suivant une trajetoire
plus qu'aléatoire,
le long des couloirs acoustiques.
Les parties communes en miroir
se disputent le privilège,
de chasser "Exquineige",
le toutou bien-aimé
du pépé du premier.
Les yeux du vieillard
se remplissent de larmes,
de belles grosses gouttes humides,
qui font renoncer dare-dare
à lui imposer comme drame
la perte de l'animal stupide.


Je salue le voisinage,
offrant mes mots au vent,
pas certaine à vrai dire
que le corps de ma phrase
à l'allure compressée
fût saisie de tous.


Mes bas se filent,
sur la chaussée escarpée.
Feux rouges-baisers
et rapides convenances,
inconduisent un chauffard
de circonstance.
L'escarpin chausse à volonté
le pas pressé.
Le passage piétine,
sous pieds-épris,
Mon rendez-vous
approche son heure de gloire.
L'enjambée joue de la rue
en cogne-trottoir,
Il apparait la mine réjouie.
Je termine contre son coeur
ma course folle,
Il me gâte de sa bouche
dont je raffole.

* Mot du Grec melos chant mélodieux et nautes navigateur,

inventé pour faire une rime même pas utile, ce mot a cependant un vague rapport avec l'histoire,

sans la faire avancer, il ne la fait pas reculer non plus.

Écrit par Hypothese
Un de ces bouquets de fleurs qui partent toujours à la recherche d'un coeur et ne trouvent qu'un vase.
(Romain Gary)
Catégorie : Social
Publié le 17/05/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/05/2019 à 18:40:27
J'ai beau l'avoir déjà lu, mon enthousiasme reste grand pour ce poème tout plein de fantaisie et vivace et accrocheur comme un rendez-vous en retard. Vive la "louze", car les perdants ont des yeux ivres magnifiques !
jacou
Posté le 17/05/2019 à 18:58:23
Sexy et plein d'humour, d'amour, ce rendez-vous glamour sans rimmel qui coule. Merci Hypothèse :)
grêle
Posté le 18/05/2019 à 00:47:35
@ Jacou, merci, vous avez raison c'était un presque sonnet je le fais évoluer comme un personnage de jeu vidéo, c'est ludique, cela permet de garder, laisser, destructurer, transformer, réadapter une autre histoire, avant il parlait essentiellement du rendez vous, maintenant il parle en fait beaucoup plus de tout ces gens familiers,ces comportements simples et humains qui font que mon rendez vous parait réussi alors que en fait ce sont ces personnes qui embellissent cet instant....je crois.
@ Grêle, merci
C'est dingue comme on va vite quand on aime,
En vrai je ne me maquille plus, mais je vais recommencer le rimmel qui coule me manque.
Hypothese
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

16/07 01:38Babel
Bonjour et bonne journée à tous =)
16/07 09:55marinette
coucou Aria
16/07 06:16Aria
bonjour Marinette et bonjour à toutes les muses!
15/07 12:55Yuba
Bonjour Georges ...bonjour et agréable lundi à toutes et à tous :)
15/07 11:05jacou
Bonjour à tous qui, sur des chemins de braise, avancez l'esprit frais de vers tiédissant au bout de vos phalanges !
14/07 10:41Yuba
Bonjour Georges ! bonjour bon dimanche et agréable 14 juillet à toutes et tous ! :)
14/07 09:04jacou
Bon dimanche !
13/07 04:49Sorel Ferdinand
Bonjour Jacou
13/07 04:46jacou
Bonjour Sorel Ferdinand
13/07 04:25Sorel Ferdinand
Bonjour à tous
13/07 01:01jacou
Bons feux d'artifices ce soir aux habitants de France !
13/07 01:00jacou
Bonjour à vous tous qui abordez ce week-end avec vos poésies de soleil et de plénitude...
12/07 08:37jacou
Bonjour poétesses, poètes, bardes et aèdes qui fleurissez chaque jour !
11/07 08:42grêle
Bonjour bonjour feuille au vent marin dansante
11/07 08:26jacou
Bonjour capitaine de bord Jonathan
11/07 06:19feuille_au_vent
Bonjour moussaillons des horizons
11/07 12:27Yuba
Bonjour Marine, bonjour et agréable journée tout le monde ! :)
11/07 12:27Babel
RIP Vincent Lambert
11/07 06:12grêle
Bonjour agréable communauté inspirante !
10/07 08:55Babel
Belle soirée Grêle

Qui est en ligne