Je n'attentais que Toi
Dans ce si grand dédale
Sur le ouaté des heures
Sur le froissé des toiles ,

Toi l'enfant de jadis
Qui s'était oublié
Derrière un paravent
Où des larmes coulaient
À travers des rigoles .

J'attendais que débordent
Ta peine ton innocence
Dans les vallées boueuses
Bordées de promenades .

Je n'attendais que Toi
Sur ce banc mon Opale
Toi l'ami qui se meurt
Pour souffler sur mes voiles .

J'attendais que guérisse
Ce Môme tant blessé
Qui se cachait des grands
Dans un placard fermé
Couché à même le sol .

Je le voyais se tordre
Ramper dedans sa panse
Ses pensées douloureuses
Aussi belles que fades .

Je le voyais se mordre
Griffer avec violence
Ses joues toutes honteuses
Son cœur de nomade .

Écrit par Estaile
Un mot des mots
Catégorie : poèmes d'amitié
Publié le 19/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 19/10/2018 à 13:42:47
Ce poème me fait penser à une mise en abyme, comme si l'enfant c'était toi-même et que tu t'observais du futur, vers le passé, pour tenter de réconforter cette enfant qui a beaucoup souffert... Ce poème porte à la fois l'espoir (l'enfant a trouvé une alliée) et la tragédie (toute la souffrance que cette enfant a retenu en elle). Ce ne sont que mes impressions, elles sont peut-être fausses, en tout cas ce poème est grandement émotionnel et nous révèle encore une facette sensible de ton jardin intérieur. Merci Estaile...
grêle
Posté le 19/10/2018 à 17:28:46
ce poème évoque toute la tragédie des enfants malheureux. Je le trouve beau car cet enfant s'évade de cette souffrance et s'ouvre au monde qui l'entoure. il saura profiter des joies de la vie et se faire aimer. Jamais il ne faut désespérer. Ce poème me fait penser à l'enfant caché dans le placard qui est passé à la télévision. Merci Estaille
roserose
Posté le 19/10/2018 à 21:09:29
Oui ce cœur de nomade ..
Nomade malgré lui,
Sa paix qui habite désormais
Les quatre coin de l'errance
Babel
Posté le 20/10/2018 à 07:58:10
ce poème puissant est pour moi une régression..un voyage interieur ou l'adulte trouve des clés que l'enfant qu'il était lui donne.. pour mieux combattre et comprendre les traumatismes et le mal etre actuels....
même si les empreintes restent parfois indélébiles,l'enfant qui guérit fait avancer l'adulte....
vraiment bravo Estaile pour ce bel écrit plein d'émotion!!bises
Aria
Posté le 20/10/2018 à 08:20:00
Grele j? aime tes réflexions , tu es une adulte formidable

Rose , merci pour tes mots et ton ressenti

Babel , oui le coeur d un enfant n est pas un hall de gare

Aria , tu dois être une merveilleuse maman ,

Merci à tous pour vos lectures
Estaile
Posté le 20/10/2018 à 13:14:16
Même si notre enfant intérieur est nimbé de larmes et de souffrances, il vaut mieux que nos masques d'adultes. Restons l'enfant qui aime avec toute sa conscience. Merci de ce beau poème, tellement poignant!
eliosir
Posté le 20/10/2018 à 15:51:50
beaucoup de souffrances et de non dits quelle plume sensible et délicate:)amitiés
romantique
Posté le 21/10/2018 à 23:30:11
Tu as trouvé la paix intérieure Estaile et je suis sûre que tu es une maman bienveillante baignée d'amour et de compassion. Un beau poème, merci beaucoup.
suane
Posté le 21/10/2018 à 23:53:54
Superbe de retenue, de la poésie comme on la souhaite toujours, avec cette manière à nulle autre pareille d'évoquer la douleur et l'espoir, l'une et l'autre étant nos émotions les plus constantes ici-bas et là haut. Merci Estaile.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

24/01 01:14jacou
Bonjour Assia, bonjour aux poètes enamourés de l'hiver.
24/01 08:22Yuba
Bonjour Georges , bonjour le monde poètique ,arbitre du jeu d'hiver : pluie contre neige 😉
24/01 12:36jacou
Bonsoir Lise et Assia
23/01 10:51Yuba
Bonsoir Lise , bonsoir tout le monde :)
23/01 08:28marquisa
Bonsoir, la Bourgogne a revêti son blanc manteau couleur hermine . Bonne soirée à tous. Amicalement. Lyse .
23/01 02:07jacou
Bonjour vous qui venez ici, belle journée à vous ! Neige ou non, le jour est poésie...
23/01 10:02Yuba
Bonjour poètesses et poêtes ...agréable journée dans les évasions au coeur de la lyre de vos mots .
22/01 11:35jacou
Bonjour Marinette et Assia. Nous quittons ton tonton qui tond , "ta Katy t'a quitté" (Bobby Lapointe).
22/01 11:14Yuba
Salut marinette, ici c'est ; six scies scient six cigarettes ;)
22/01 11:03marinette
coucou tonton ton thé t'a-t-il ôté ta toux
22/01 09:37jacou
Bonjour Assia, bonjour aux gens que poésie convie sur ces berges fleuries.
22/01 08:14Yuba
"Tous les poèmes "
22/01 08:13Yuba
Bonjour tout le monde ...comme l'accès à la page d'acceuil est encore bloqué , on peut passer par "la liste des poèmes "
21/01 06:55Yuba
Mais pas complètement ...
21/01 06:53Yuba
Enfin ! Nous sommes en ligne !
21/01 06:45jacou
Notre administrateu r fluminis fait ce qu'il faut pour rétablir le site en accès complet.
21/01 06:44jacou
Bonsoir à la communauté poétique ! Désolé pour ce dérangement momentané...
20/01 06:32jacou
Bonsoir et merci Weedja. Bon dimanche !
20/01 06:19Weedja
Merci à tout les artisans et partisans du site et bon dimanche.
20/01 12:52jacou
Bonjour romantique Sylvain, beau dimanche !

Qui est en ligne