Là sous le réverbère de la lune informe
Se baladent anonymes les êtres sensibles
Rien ne transparait mieux que la nuit diluvienne
Et mes cheveux collés au front de la fenêtre
Par-delà les murailles incessantes de vivre
Une veuve éplorée dans un château de cartes
Et l'ardoise effacée du labyrinthe d'Oz
Quelques éclairs malins tirés sous le chapeau
Petite libellule insipide et diaphane
Rose est ta peau de femme et arrivent les loups
Un long sabre mordu et son galbe de fer
Des évasions secrètes sous des arceaux sombres
Le cœur dans la corbeille qui baye et se terre
Se rappelle un à un les derniers joncs d'automne
Le crime du pendu sous les gargouilles humides
Au peuple des grillons offre un dernier soupir
Un trésor dystopique aux confins marginaux
Une vanité belle à devenir aveugle

Là sous le réverbère de la nuit qui gueule
Et s’ourdit de passion le corps inoculé
Le regard injecté d’une folie sorcière
Se ressource mon âme au ruisseau de sa lave
Des fées reconductrices au démons ancestraux
La tête dévissée sur son pic de douleurs
Transformera la bête à minuit en étoile
Déjà sonnent les cloches de la cathédrale
Aux hurlements des loups se mêlent mes pliures
Des râles abominables de jouissance sale
Les griffes de la nuit ont pris mes chairs immenses
Et lacéré ma peau et couvert de rougeurs
Ténèbres anxieuses sur les monts rêveurs
Grouillent des elfes fourbes et font battre un retour
Les veines écartelées sous le ciel maléfique
A gorge déployée son urine scintille
Qui coule des nuages et bénissent ma peur
Au diable les lubies de ces gorges profondes

Là sous le réverbère est ma photosynthèse
Femme tronc d’une sève incandescente et libre
D’impressionnistes vers en illuminations
Eblouissants quantiques et résurrections
Le poult devenu moite et la vie s’accélère
Défaille, s’évanouit, se réveille et s’emmarge
Extravagance impie des territoires impurs
Où je foule du doigt ce que la nuit recueille
En son sein de déesse éminemment artiste
Et pendues les pendules à la nef du plaisir
Il arrive mon Dieu, son imposante fougue
Sa fourche satanique et sa queue de serpent
Je redeviens l’enfant sous sa coupe éternelle
Adule et magnifie la statue qui s’avive
A travers son regard de père impénétrable
Des ombres chimériques mais puissantes limbes
Le baptême affectueux de ses eaux irascibles
Je suis la selkie douce entre ses mains de pierre.

Écrit par Edelphe
Le monde extérieur est vaste, terrifiant, lunaire, impropre et merveilleux, violent et plein d'amour.
Le monde intérieur est bien plus encore...
Catégorie : Divers
Publié le 07/04/2021
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 07/04/2021 à 12:02:51
grandiose
justine
Posté le 07/04/2021 à 13:48:41
Merci Justine !
Edelphe
Posté le 07/04/2021 à 17:44:20
des mots fascinants et sculptés à l'aube des ténèbres fantasmagoriques
un monde de noirceur et une peur diaphane! un contexte macabre avec
des élans de luxure disseminés! c'est un univers haletant! j'ai été
entrainé dans cette danse sublime! en favori! et félicitations pour l'écriture! j'ai apprécié !bonne soirée ! prends soin de toi ! au plaisir de te lire! amitiés chaleureuses :)
romantique
Posté le 07/04/2021 à 18:47:05
Bonsoir,

Sous Palette d'un Artiste, quelle Toile Fantasque cela devrait donner .. :)

Bravo !
LyS ..
Lys-Clea
Posté le 08/04/2021 à 09:24:22
Merci Romantique pour votre danse lectrice et merci pour vos félicitations, cela m'encourage beaucoup
Merci encore Justine pour votre lecture, votre voix et vos intonations portent le poème avec beaucoup de profondeur
Merci Lys, je vous rejoins, j'ai pensé aussi en l'écrivant au tableau qu'il dessinait..
Bonne journée à tous, poètes qui me réjouissez chaque jour
Edelphe
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/04 06:40Lys-Clea
A Edelphe et + : si vous aimez l'inconnu de St Pancras, faites moi votre Suite, ça peut donner, j'en suis sûre, de jolies choses à LIRE ! Merci !
19/04 05:34orchidee
Merci Matriochka que la poésie ne te quitte jamais, car tu as une belle imagination, j'ai été contente de croiser ton chemin, Bisous Marie
19/04 05:04Matriochka
ou sans vent, disais-je :-D
19/04 05:04Matriochka
Bonjour Jacou, bonjour Yuba, merci à vous :) Bonjour à toutes les plumes bien inspirées, bonne semaine, avec le printemps de retour, au moins dans le sud. Après, ça dépend si vous préférez avec ou sa
19/04 05:01Matriochka
Administrateu r du site: Fluminis
19/04 11:48orchidee
alors qui est l'admisistrat eur
19/04 11:45jacou
Bonjour Assia !
19/04 11:45jacou
Orchidée, allez voir ailleurs si l'on y est ! :(
19/04 11:29Yuba
Bonjour Georges ...agréable lundi à tous , souriez , je vous apporte le printemps de Tanger 💐
19/04 11:26Yuba
Les modérateurs ne sont pas sous vos ordres !
19/04 11:24Yuba
Orchidee , personne ne vous retient , prenez vous même vos textes et partez ...pour la suppression du compte vous êtes obligée de passer par l'administrateur , envoyez lui un mp et attendez, comme fait tout le monde !
19/04 09:57orchidee
aux modérateurs, vous commendez vraiment à me pomper l'air, avec vos messages privés, et je vous ordonne de tous enlever je ne veux plus exister sur ce site, je crois que vous parlez français aussi, je me fais bien comprendre,
19/04 07:52jacou
Bonjour vous tous ! Bon début de semaine, et vivement le printemps (du moins en France, où le froid s'attarde en avril ) !
18/04 10:15Edelphe
Bon dimanche à tous
18/04 09:22orchidee
merci les modérateur enfin mes poèmes sont retirés adieu
17/04 04:47Matriochka
Bonjour Daniel, Syntax, Iloamys... et toutes les belles plumes bien insspirées! Bon et beau weekend poétique à chacun(e)! :)
17/04 08:39lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle fin de semaine, avec toute mon amitié
15/04 11:23Syntax_Error
Oui, moi aussi, c'est celui qui a retenu mon attention.
15/04 11:22Iloamys
J'ai adoré
" Il y a dans sa chevelure,des échos de batailles
des chavaliers fantasques et des soldats de paille. "
Frédéric Serenne.
15/04 11:20Iloamys
C’est très agréable effectivement .
Ça aide un peu pour la confiance en soi.^^
Merci .

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 56 invités