Mettre le doigt dans un lac
L’un de ceux qui renvoient au ciel
Les formes dessinées dans les nuages au vent
Entre les remparts naturels de la nature mère
Les montagnes à lunettes

Cueillir le fruit défendu
Directement, agrippé au tronc en tremblant
Le courage essoufflé intrépide
L’insouciance gorgée du sucre primaire
Pour une paire de boucles d’oreille

Patauger, se vautrer dans la boue
Les tabous ignorants tapis au fond des bottes
Pleurer à en stopper le temps
En ramasser chaque caillou
Et les offrir aux crocodiles

Aimer et n’aimer plus
Si le tout petit cœur est déçu de la vie
Changer d’avis au bon moment
Dans les poches un superflu très secret
Une baguette magique en bois tendre

Écrit par Edelphe
Le monde extérieur est vaste, terrifiant, lunaire, impropre et merveilleux, violent et plein d'amour.
Le monde intérieur est bien plus encore...
Catégorie : Divers
Publié le 28/02/2021
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 28/02/2021 à 12:01:47
Un magnifique poème, plein de nostalgie et de souvenirs qui font chaud au cœur, merci pour ce très beau texte plein de vie !
Arafaoe
Posté le 28/02/2021 à 12:18:03
Merci à vous Arafaoe pour votre commentaire
Edelphe
Posté le 28/02/2021 à 12:33:51
bonjour Edelphe
vos mots sensibles et limpides! une nostalgie de l'enfance où l'on se plonge avec bonheur...vos mots sublimes comme une lumière romantique! j'ai vraiment apprécié votre poéme qui m'évoque tant de souvenirs! merci ! en favori! bonne journée ! prenez soin de vous!
au plaisir de vous lire ! amitiés chaleureuses:) merci!
romantique
Posté le 28/02/2021 à 12:40:56
Merci Romantique
Je suis contente que vous ayez apprécié ce poème
Très agréable dimanche, amitié poétique
Edelphe
Posté le 28/02/2021 à 12:41:57
Sans voir votre poème, j'ai écrit sur l'autre versant "La vieille âme". Excellents vers, j'aime beaucoup le passage des cailloux et crocodiles. Un favori, merci Edelphe
Asteroidea
Posté le 28/02/2021 à 15:20:44
Bonjour Asteroidea
Oui, je viens de lire la vieille âme !
Nos poèmes sont comme une petite fille et sa grand-mère ce dimanche, c'est marrant
Bonne journée
Edelphe
Posté le 28/02/2021 à 16:40:47
Une plongée tout à la fois dans les lacs limpides, ceux qui reflètent
le ciel, et dans l'esprit de l'enfance, si pur que même les "bêtises"
deviennent perles d'innocence.

J'aime aussi beaucoup l'écriture qui semble ricocher sur les mots
et les images, jonglant avec adresse des uns aux autres.
Ombrefeuille
Posté le 28/02/2021 à 18:23:57
Superbe cette âme enfantine ! La nostalgie des grandes personnes pour les souvenirs de l'enfance.
Bravo.
virgile
Posté le 28/02/2021 à 19:08:24
Bonsoir,

Il fait bon de Temps à Autres d'ouvrir la Fenêtre d'Hier .. L'Insouciance y déploie ses Instants Heureux, où le Monde était magique ..

Bravo !

LyS ..
Lys-Clea
Posté le 28/02/2021 à 20:22:19
Magique! Merci Edelphe
Vermeil
Posté le 01/03/2021 à 06:50:43
L'enfance sous votre plume élégante, un délice !
capri
Posté le 01/03/2021 à 20:49:58
Poussière de fée virevolte par ci par là ...
La magie opère si bien merci
Merci Edelphe :)
MARIE L.
Posté le 02/03/2021 à 01:19:38
c'est à la fois doux et plus complexe qu'il n'y parait... les images et les mots se télescopent en un condensé de sensations où l'on se sent à la fois acteur et témoin. un texte hypnotique. merci et bravo !
Le Clown
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/04 05:34orchidee
Merci Matriochka que la poésie ne te quitte jamais, car tu as une belle imagination, j'ai été contente de croiser ton chemin, Bisous Marie
19/04 05:04Matriochka
ou sans vent, disais-je :-D
19/04 05:04Matriochka
Bonjour Jacou, bonjour Yuba, merci à vous :) Bonjour à toutes les plumes bien inspirées, bonne semaine, avec le printemps de retour, au moins dans le sud. Après, ça dépend si vous préférez avec ou sa
19/04 05:01Matriochka
Administrateu r du site: Fluminis
19/04 11:48orchidee
alors qui est l'admisistrat eur
19/04 11:45jacou
Bonjour Assia !
19/04 11:45jacou
Orchidée, allez voir ailleurs si l'on y est ! :(
19/04 11:29Yuba
Bonjour Georges ...agréable lundi à tous , souriez , je vous apporte le printemps de Tanger 💐
19/04 11:26Yuba
Les modérateurs ne sont pas sous vos ordres !
19/04 11:24Yuba
Orchidee , personne ne vous retient , prenez vous même vos textes et partez ...pour la suppression du compte vous êtes obligée de passer par l'administrateur , envoyez lui un mp et attendez, comme fait tout le monde !
19/04 09:57orchidee
aux modérateurs, vous commendez vraiment à me pomper l'air, avec vos messages privés, et je vous ordonne de tous enlever je ne veux plus exister sur ce site, je crois que vous parlez français aussi, je me fais bien comprendre,
19/04 07:52jacou
Bonjour vous tous ! Bon début de semaine, et vivement le printemps (du moins en France, où le froid s'attarde en avril ) !
18/04 10:15Edelphe
Bon dimanche à tous
18/04 09:22orchidee
merci les modérateur enfin mes poèmes sont retirés adieu
17/04 04:47Matriochka
Bonjour Daniel, Syntax, Iloamys... et toutes les belles plumes bien insspirées! Bon et beau weekend poétique à chacun(e)! :)
17/04 08:39lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle fin de semaine, avec toute mon amitié
15/04 11:23Syntax_Error
Oui, moi aussi, c'est celui qui a retenu mon attention.
15/04 11:22Iloamys
J'ai adoré
" Il y a dans sa chevelure,des échos de batailles
des chavaliers fantasques et des soldats de paille. "
Frédéric Serenne.
15/04 11:20Iloamys
C’est très agréable effectivement .
Ça aide un peu pour la confiance en soi.^^
Merci .
15/04 11:16Syntax_Error
"Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle, emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?"

Alphonse de Lamarti

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 57 invités