Quiétude, Plénitude,

Quand le jour se lève, la brume du matin
Enveloppe de son écrin, vertes prairies
Tendres labours et étend son voile satin
Sur les champs de rosée, aux parfums si fleuris.

Quand sur la plage, le vent souffle ses embruns
Les moutons blancs, tel un troupeau, chantent la mer
Et font le dos rond, de leurs pigments ocres et bruns
Des monstres marins, se prennent pour des chimères.

Quand le ciel est bleu, les rayons du soleil
Dardent de leurs traits, les vieux murs du Castel
Quelques fantômes noctambules, tous pareils
A d'antiques momies, parlent de bagatelles.

Quand la forêt touffue prend ses couleurs d'automne
Les sous-bois murmurent, susurrent de leur voix
L'agonie prononcée d'un bel été atone
Et l'écureuil roux fait provision de noix.

Quand la montagne se pare de son manteau
D'hermine, l'aigle plane au dessus des vallées
Perçant d'un cri strident, le merveilleux tableau
De la vie rurale, aux reflets acidulés.

Au milieu des tempêtes, au milieu des tumultes
Quand la mer se déchaîne et que la terre rugit
Un grand oiseau de feu étend ses ailes de brume
Sur le sommeil profond d'un pâtre endormi.

Et sur la montagne au sommet tourmenté
Quand la forêt recouvre de son vert manteau
Des espaces naturels, coule au fond de vallée
Le chant minéral d'un torrent indompté.

Puis quand le vent amène de suaves fragrances
S'élèvent des champs de lavande, les odeurs bleutées
Des rêves d'enfance, aux couleurs de Provence
Aux ocres aigre douces, aux charmes désuets.

De la pierre d'un vieux moulin délabré
On entend le bruissement millénaire
De la roue qui s'épuise nonchalante
À moudre, le grain de nos souvenirs.

Assis sur la margelle d'un vieux puits sans fond
Je contemple la lune mutine et les étoiles
Qui dans un bal astral, dansent une gigue
Endiablée, et je rêve enfin, à la beauté du jour !

L’aube, je pars de chez moi d’un pas solitaire
Marcher là où je me sens libre, sur l’estran
Et admirer la vue, loin de ce monde austère
Les pieds nus dans l’eau, l’esprit un peu migrant.

Je communie avec les éléments, la nature
Devant cet océan, en totale harmonie
Je suis hors du temps, hors de tout, la vraie rupture
Ici et maintenant, le cœur en symphonie.

Je suis oiseau, un nuage dans le ciel
Je suis poisson, un coquillage dans la mer
Je suis soleil, l’ombre sur un gratte-ciel
Je suis cheval, un coquelicot sur la terre.

Je ne cherche pas le bonheur, que des moments
De joie et des instants de pure plénitude
Sentiment d’être vivant, la vie est un roman
Chaque jour m’apporte son lot de quiétude.

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 11/07/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 10/07/2019 à 20:24:21
Je le trouve superbe ce poème sincèrement Olivier et il va dans mes favoris. Très jolie sensibilité, merci !
grêle
Posté le 11/07/2019 à 19:38:49
Merci Marine
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

22/07 03:06marinette
enivrez-vous d'eau de poésie d'amour et d'eau fraîche
22/07 12:50Yuba
Merci pour le bon conseil Jaques Adrien , bonjour à vous, à Georges et à notre communauté ; en effet la chaleur n'exclue pas la grâce de lire votre lyrisme !
22/07 12:28JACQUES ADRIEN
Merci Jacou ! Bonne semaine à toutes et à tous également. ENtre deux vers pensez à vous hydrater =)
22/07 11:51jacou
Bon début de semaine, chaud et chaleureux !
21/07 10:52Olivier RACHET
Bonsoir à toutes et à tous, je reviens d'un séjour qui m'a beaucoup inspiré... A voir.
21/07 12:24marinette
Mon Dieu la vie est là simple et tranquille
21/07 12:10jacou
"Le ciel est bleu par dessus le toit / Et le vent berce sa palme"... Bon dimanche !
21/07 01:16Yuba
Bonne soirée Babel :)
20/07 06:44Babel
Bonne soirée à tous
19/07 10:51Yuba
Bonjour Georges , bonjour à tous ...pêche à volonté sur les rives d'icetea :)
19/07 10:35jacou
Bonjour buveurs de thé glacé qui donne la pèche ! Attention à la canicule !
18/07 06:24Yuba
On a eu de la chance , Rémi n'était pas loin ...pas en vacances dans une région coupée du monde ...ouff ;)
18/07 06:23Yuba
Merci Georges ...lol
18/07 05:26jacou
Bonjour ! Désolé pour les problèmes d'accès au site . Fluminis est un magicien, et Yuba une fée !
18/07 05:13grêle
Hello Babel :-)
18/07 05:09Babel
Bonjour grêle =)
18/07 05:03grêle
Bonjour Assia, bonjour internautes passionnés de poésie !
18/07 03:55Yuba
Ravie du retour de notre site , bonjour tout le monde !
17/07 11:08Yuba
Bonjour Georges et bonjour à tous et à toutes sur les bords cadencés de la poésie :)
17/07 09:02jacou
Bonjour poétesses et poètes, voyageurs en contrées de fantaisie !

Qui est en ligne