Paul Gauguin,

Heureux qui comme Gauguin, fit de beaux tableaux
En marginal, tu as fui vers la Polynésie
Vécu parmi les habitants de Tahiti
Et peint le charme des nymphes, aux corps si beaux.
Tu voulais vivre, d'extase, de calme et d'art
T'échapper de la folie, d'être libre enfin
Vers les îles Marquises et sentir leurs parfums
Tu as fait des toiles à la gloire des beaux-arts.
Portraits de couples de femmes, quelquefois nues
Sur leurs visages, on ressent la mélancolie
La douceur du temps qui passe, du paradis
Perdu, belles tahitiennes, aux seins charnus.

Courbet, Le Désespéré !

Je suis pris de vertige, subjugué, troublé
Par la forte intensité de cet autoportrait
De cette œuvre de jeunesse, du peintre Courbet
Fasciné par l’éclat, la beauté de ses traits.
Visage angoissé, de grands yeux au regard noir
Cet effet de clair-obscur accentue l’aspect
Ce sentiment, profond gouffre de désespoir
Comment l’interpréter, je reste circonspect.
M’interroge sur ma propre vie, mon destin
Je sens sur moi, ces bras repliés et ces mains
Qui m’enserrent, j’ai envie de fuir, par instinct
Je reste là, ému, par son côté humain !

Le Caravage,

Un clair-obscur, un jeu d'ombre et de lumière
Envahit les œuvres de ce peintre maudit
Prompt à la bagarre et aux coups de rapière
En vrai génie, sa vie fut une tragédie !
Peignant, il juxtapose les couleurs saturées
Évitant les tons purs, brillants, trop lumineux
Alliant teintes claires et d'autres plus foncées
Un tableau, Méduse ! Un sujet audacieux !
Ne regardez pas cette toile, pétrifié
Vous en serez ! Transformé en tas de pierre
Pour cheveux, des serpents, tête décapitée
Un saisissant ouvrage entre ombre et lumière !

Monet, Nymphéas,

Un jardin de fleurs, un bassin de nénuphars
Attirent mon regard, au centre de l’étang
Je sens Monet ! Tes touches de couleur, ce fard
Bleuté, qui emplit mon cœur, d’un charme d’antan !
Contemplant les reflets à la surface de l’eau
Prêt à m’égarer par la beauté des nymphéas
Je plonge dans ces tableaux, comme dans les flots
D’un paysage lumineux, aux doux éclats.
Tout me pousse à la songerie, la rêverie
J’entends le calme et le silence estival
Le temps s’écoule, serein je suis, galerie
De sensations, pour ce spectacle floral !

La jeune fille à la perle,

Tu étais d'abord la jeune fille au turban
Un petit tableau peint par Johannes Vermeer
Et je t'imagine monter dans les haubans
Toi ! Douce enfant d’un pirate et prendre la mer.
Il n'y a que toi, pour tout décor que le noir
Je m’approche doucement, je vois ton regard
Tes yeux qui s’interrogent, fixant l’auditoire
Si je suis là présent, ce n’est pas par hasard.
Ta bouche rouge légèrement entrouverte
Une lumière ténue éclaire ton visage
Et cette tendre beauté qui nous est offerte
Jeune fille à la perle, j’aime ton image !

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 08/07/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/07/2019 à 00:46:01
L'impression de visiter un musée en vers, de comprendre à nouveau la beauté de ces tableaux-et l'envie d'écrire d'autres strophes sur d'autres œuvres aimées.
Zigzag
Posté le 08/07/2019 à 18:46:31
merci zigzag
CRO-MAGNON
Posté le 08/07/2019 à 21:14:28
Bravo A QUAND D AUTRES PEINTRES
PATGUI
Posté le 08/07/2019 à 21:23:44
Bientôt
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

11/11 08:41roserose
Douce nuit à tous
11/11 08:04scyles
on a soif d'idéal
11/11 08:03scyles
foule sentimentale
11/11 06:05Matriochka
Bonjour-soir tout le monde! Jacou, je souhaiterais que vos paroles de paix en ce 11 novembre soient entendues partout dans le monde! Bonne semaine à tous :)
11/11 03:57jacou
Bonjour Gaby, Sylvain, Assia. Bonjour à tous ! Armistices et paix partout dans le monde...
11/11 03:43Yuba
Bonjour Gaby et Sylvain ...bonjour les habitants de la planète Ictea :)
11/11 07:45Belle de jour
Merci Sylvain, bonjour à tous et bonne journée
11/11 06:10romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
10/11 05:44jacou
Merci Matriochka :) C'est vrai, je songe à des métiers et aux gens qui les font : point de repos pour eux ni jours fériés.
10/11 05:36Matriochka
Merci beaucoup Jacou :) Bonne fin de dimanche à vous et à tous, avec une pensée spéciale pour ceux qui repartent au travail dès demain, et ceux qui travaillent le week-end.
10/11 05:16jacou
Bon dimanche à tous nos amis, et ce n'est peut-être pas fini ce week-end...
09/11 08:25jacou
Bonsoir Lestat
09/11 08:12Lestat
Bonsoir et bon weekend à vous tous
09/11 06:57jacou
Guten Abend ! Bonne soirée !
09/11 06:45Ombrefeuille
Guten Abend, Berlin ! Bonne nuité à tous, de France et d'ailleurs :)
09/11 05:13Matriochka
Bonjour Georges, Assia, Gaby et tout le monde! Bon et beau week-end en mots poétiques, comme feuilles envolées dans le frais vent d'automne :)
09/11 12:12jacou
Bonjour Gaby et Assia. Un grand bonjour et bienvenue ici pour ce week-end qui se prolongera lundi en France.
09/11 11:11Yuba
Bonjour Gaby et Georges ...bonjour et agréable samedi sous le chapiteau poétique :)
09/11 07:38Belle de jour
Bon long week end de repos. Amitiés à tous et toutes
09/11 12:00jacou
Bonsoir Ombrefeuille, Matriochka, Ombellune, douces nuits en poésies rêvées ...

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Dafide
  • Et aussi :
  • 49 invités