Impressions de peintures,

Clarté du port d’Antibes d’Eugène Boudin
Un ciel franc, le blanc pur des vieux remparts
Qui se reflète dans les eaux et puis soudain
Au fond les montagnes qui attirent le regard.

Sombre massif des Maures d’Henri-Edmond Cross
De ces éclats de couleur de nature sauvage
On ressent la douceur du décor non féroce
Des pointillés subtils, pour un beau paysage.

Montagne Sainte victoire de Paul Cézanne
Les ombres jetées du monument minéral
Ont la beauté bleutée des senteurs paysanne
Et sur les pentes, on entend le chant du Mistral.

Les belles lavandières de Paul Gauguin
Celles qui portent le costume provençal
Un dur labeur, au fil de l’eau, pour seul gain
Le plaisir entre elles de battre le linge sale.

La corniche azur de Claude Monet
Du chemin rocailleux, aux teintes de la mer
On perçoit l’âme du peintre passionné
C’est un bonheur pour le promeneur solitaire.

Les rochers de l’Estaque d’Auguste Renoir
De la vue chaotique et au choc de calcaire
S’entremêle à cela, le vert du promontoire
Qui va embrasser le soleil dans les eaux claires.

Avignon, palais des Papes de Paul Signac
Par la lueur du couchant, aux touches primaires
Le pont se noie dans les vapeurs d’un armagnac
Et le fleuve oisif prend des tons outremer.

Tortueux oliviers de Vincent Van Gogh
Leurs branches millénaires se plient sous le vent
L’homme a l’oreille coupée, dans son catalogue
De tableaux, a fait preuve d’un art innovant.

Impression soleil levant, Claude Monet
Ce tableau me trouble, je suis passionné
Le rouge est un phare qui éclaire l’océan
Des ombres noires, navales sortent du néant.

Le radeau de la méduse de Géricault
Le décor est là planté ! Pas de quiproquos
La mort fait son œuvre parmi les passagers
On ressent l’abandon, l’espoir des naufragés.

Plage, Boulogne-sur-Mer, Edouard Manet
Je vois un vieux pastel, un peu suranné
Des enfants sages accompagnés de leurs parents
Du sable, la mer, au loin des bateaux marchands.

Falaise d’Etretat, de Gustave Courbet
Le ciel est floconneux, prêt à se courber
Devant la beauté calcaire du géant blanc
Qui se dresse tel un vaisseau montrant ses flancs.

Bataille de Trafalgar, William Turner
Je sens le choc des bateaux, des duels d’honneur
J’entends le bruit des corps à corps et des canons
L’âpreté des combats, sur les mâts d’artimon.

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 10/06/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 10/06/2019 à 10:37:36
Ton chef d'œuvre est ce poème, Cro-Magnon ! Je le savoure à nouveau, lui trouvant bien des charmes que les peintres ont fixé sur leurs toiles, et toi tu as filé tes vers dans leurs accords. Merci à toi.
jacou
Posté le 10/06/2019 à 11:17:07
Merci georges !
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/08 08:11Banane
Il y a un jeu de mots !
14/08 07:57creature
Le bonnet d'âne pour Banane !
14/08 07:57creature
Non, au piquet ! ;-)
14/08 07:51Banane
Je vais aller à l'étude tirer l'affaire au clair !
14/08 07:10creature
Bonjour Banane, tu as dû supprimer un poème qui devait être prévu pour demain. Peut-être un doublon ? car tu en as eu un, j'ai vu, à un moment.
14/08 07:04Banane
Ah, en fait ça a mis trois ans à s'ouvrir ,je lis !
14/08 07:03Banane
Ce serait bien qu'on nous fasse un résumé, je ne comprends pas tout !
14/08 07:02Banane
Tiens, pourquoi deux jours les poèmes maintenant?
14/08 07:02Banane
Salut à tous !
13/08 09:18creature
Histoire d'avoir la pêche
13/08 09:18creature
Je te propose, Banane, d'écouter Téléphone.
13/08 09:14creature
Pour le coup, c'est très terre à terre.
13/08 09:13Banane
Même pas, j'ai reçu ma fille
13/08 09:06creature
C'était pour qu'on te voit, avoue ;-)
13/08 09:06Banane
C'est réparé
13/08 09:06creature
Salutations Banane ! :-)
13/08 09:05Banane
AH? MA TOUCHE EST COINCEEE
13/08 09:04Banane
SALUT LES POETES
13/08 09:03creature
Ça m'avait surprise à l'époque
13/08 09:03creature
Je m'en souviens très bien oui... un jour tu as écrit sur un papillon, et c'était beau :-)

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Jal
  • Et aussi :
  • 50 invités