Chienne de vie !

Cheminées crevant l'épaisse voûte des nuages gris
Les murs de brique ont sur la peau, la couleur noire
De la misère, des mains fébriles tracent graffitis
Et slogans syndicaux, telles des voleuses chaque soir.

L'usine avale la multitude des travailleurs
Dans son ventre, le bruit des machines tonne dans la nuit
La cadence infernale sue et transpire l'odeur
Des heures de fatigue et les plaintes meurent sous la pluie.

Elle ouvre sa gueule béante au jour qui s'est levé
Evacuant son urine d'hommes sur les pavés
Ils retournent la tête basse, les épaules enfoncées
Dans leur détresse s'égaillant dans leur triste cité.

Travailleur de ton état, tu es bon manuel
Fier d’aller œuvrer et accomplir ta tâche
En retour, toucher un salaire mensuel
Et la prime, là, tu te lisses la moustache.

Tu aimes ta femme et surtout tes trois enfants
Ils sont tout pour toi, tu ne comptes pas tes heures
Bosser pour un patron, ce n’est pas triomphant
Mais au moins tu as un boulot, t’es pas chômeur.

Tu pars tôt le matin, ton pas est lourd, pressé
Faut pas de retard, sinon tu es à l’amende
Payé au rendement, tu ne peux baisser
La cadence, il faut respecter les commandes.

Le soir, tu quittes d’un pas las et fatigué
Ton atelier, tout le jour, tu as sué
A fabriquer des pièces, ce n’est pas gai
Ton boulot, mais au fond, tu es habitué.

Avant de rentrer chez toi, tu vois les copains
Au café du coin, à boire ton coup, heureux
A taper le carton, tu n’es pas un rupin
Pour tes amis, tu es un pote chaleureux !

Retour à la maison, tu t’assis près du feu
A réchauffer tes mains, attendant le repas
Ton épouse a préparé un bon pot-au-feu
Et tes gamins te disent bonne nuit Papa !

Des années, de longues années de dur labeur
Une vie d'ouvrier, celle d'un obscur travailleur
Manuel de mon état, comme outils des mains
Des mains usées et fatiguées tous les matins.

Chaque jour, je quitte mon logis, il fait noir
Une journée de bruit et de sueur jusqu'au soir
Des cadences infernales pour un salaire si bas
Je compare cette vie de misère à celle d'un rat.

Aucun espoir de s'en sortir, de réussir
A quoi sert de vivre, de lutter, l'avenir
Quel avenir, celui du pauvre que je suis
Le spectre du malheur, de la mort me poursuit.

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 10/05/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/05/2019 à 09:15:09
Flamboyant...
eric
Posté le 11/05/2019 à 12:32:53
Une vie dans la résignation ...mais quand on a que ce choix ?

Merci Olivier !
Yuba
Posté le 11/05/2019 à 20:57:12
Un tableau sombre de misère et de dignité. La lutte permet de lever la tête, ne pas se résigner. Merci Olivier de prendre souci de ta région. Le poète a charge d'hommes.
jacou
Posté le 11/05/2019 à 22:18:28
Merci pour vos commentaires
CRO-MAGNON
Posté le 12/05/2019 à 22:26:31
Très sombre mais surtout profond, je le trouve hyper bien écrit ce poème. Merci pour ces vers poignants Olivier
grêle
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

23/09 05:24lefebvre
je vous souhaite un très bel automne, avec mon amitié
23/09 11:10Yuba
Je sens un bel air de poésie circuler par ici...bonjour et excellent lundi à vous :)
23/09 04:53Belle de jour
Une nouvelle semaine poétique commence. Alors portions en coeur. Bon lundi
22/09 02:17Zigzag
Si j'avais le temps de lire tous vos poèmes... Les gens sont de plus en plus exigeants, mais n'ont même pas de temps.
22/09 11:41Yuba
A l'ombre des rimes cachées ici du vent rageur ...excellent dimanche à vous :)
22/09 05:05Belle de jour
Bon dimanche en sirotant de beaux vers à l'ombre des rimes
21/09 03:32Zigzag
Salutations
21/09 02:39romantique
bonjour à tous les poètes bonne création automnales!!. ..
21/09 12:20Yuba
Bonjour Belle bonjour et agréable samedi les éprises et épris de poésie !
21/09 06:35Belle de jour
Un week end tout de douceur et de poésie à tous et à toutes
20/09 07:32Yuba
Bonsoir le beau monde d'icetea !
20/09 09:04Belle de jour
Belle, la belle vous souhaite une belle journée avec de belles rimes
19/09 10:38Yuba
A l'air de poésie de Belle j'ajoute un arôme café pour le bonjour et l'agréable journée ! :)
19/09 09:28Belle de jour
Sur un air de poésie, bonjour à tous et à toutes
18/09 10:13Yuba
Bonjour Georges et Gaby...bonjou r à vous tous en ce matin d'automne au ton encore chantant...
18/09 08:44jacou
Bonjour Belle de jour, et que ce jour pour vous tous (bonjour) soit faste !
18/09 06:47Belle de jour
Bonjour poètes et poétesses et vive la poésie
17/09 03:53marinette
bonjour yuba pardon je ne regarde pas souvent le chat mon ordi est aussi las que moi
17/09 10:51Yuba
Bonjour marinette et Belle ...bonjour le Monde !
17/09 08:18Belle de jour
Bonjour à tous et à toutes et à vos plumes...

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Dafide
  • Et aussi :
  • 92 invités