Terre, Planète bleue,

J'ai vu à travers le hublot de mon vaisseau
Une jolie planète aux tons bleus océan
Tant de beauté sur ses longues étendues d'eau
Un diamant solitaire au coeur du néant.

La lumière des étoiles aux confins
De l'espace, l'éclaire de douces lueurs
Ambrées et le soleil fait une cour sans fin
A l'élue de son coeur, par ses rais de chaleur.

Voyageur qui cherche une nouvelle patrie
Heureux les habitants du monde merveilleux
Qu'ils en prennent soin avec galanterie
Parcimonie, ils ont un trésor fabuleux.

J'ai quitté ma Terre de cendres et de malheur
Monde dévasté par des armes destructives
La folie des miens, le progrès est un leurre
La leçon n'a pas été pour eux instructive.

Mon univers explosa, des bombes atomiques
Sur tout le territoire, cela pour quelle gloire
La destruction et l'emploi d'armes chimiques
Milliards de morts, un véritable abattoir.

Vais-je devoir contacter tous leurs dirigeants
Leur raconter les souvenirs de mémoire
Et seront-ils après cela intelligents
Pour ne pas vivre chez eux, la même histoire !

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 06/11/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 06/11/2018 à 13:12:04
Tu en as de la chance de trouver une autre planète encore intacte ...merci Olivier pour la puissance de cette fiction !
Yuba
Posté le 06/11/2018 à 14:41:07
Encore une belle poésie science-fictionnelle, elle est très réussie et musicale aussi. Merci Olivier !
grêle
Posté le 06/11/2018 à 16:07:21
J'aime les textes de science-fiction. Eliosir et toi en possédez l'art et la manière de les poétiser. Bon voyage interstellaire, nanti du viatique philosophique de ce doute inhérent à la condition des hommes.
jacou
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/04 11:23Yuba
Bonjour Daniel et bonjour à vous toutes et tous qui de vos poésies imprimez le visage de notre site :)
20/04 07:14lefebvre
Bonjour les poètes
19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 54 invités