Iconoclasme cathartique, à contre-courant
De ce charme indiscret de la très petite bourgeoisie...

Tubulaire désinfecté
Pour ouailles euphoriques
En shopping décomplexé
Dans un Eden électrique,
Idéal pour la santé mentale
Des publivores écervelés,
Tout se trouve à portée
Des atèles civilisés,
Il suffit d’empoigner
Les cellophanes constipés
Et dilater ses narines extasiées,

Haies foisonnantes,
Annonce chatoyante,
En chicanes préméditées,
Toute une gamme de couleur disposée
Par des fauvistes travestis,
Des noms exotiques importés
Pour pentecôtistes hilares
Et suppôts de tupperware,
Leurs prières sont exaucées
Dans ces galeries, chef-d’oeuvre d’Ionie,
Etals enflés de hiérophanies,
Supermarchés des identités,
Camps concentré de l’obésité,
Tout est sacré, tout est doré,
Cour des miracles consommés.

Pour prévoir l’avenir sans heurt
Plus besoin de ces piètres augures,
Le congélateur est notre futur…
« Que choisir » interroge le libre penseur
Des supérettes aux offres inouïes:
Des gigots rougis d'agneaux abolis
Pour stimuler son agressivité,
Du faux caviar de mers acidulées
Où se noient des pêcheurs ruinés,
Du champagne où pétille l’idiotie infatuée,
Des oeufs de fermière aux seins laiteux,
Du tofu à mastiquer à deux
En psalmodiant quelques mantras modernisés:
« Dévorer l’ennui, avaler l’oubli,
C’est mieux que de mourir affamé,
Grand aventurier des échoppes,
Mes féériques zootropes,
J’entasse, je trie, j'amasse ma vie
Dans un corbillard à roulettes,
Le long de ce dédale de produits,
Suis-je un Minotaure à claquette
Ou un Thésée qui encule des mouches?
A l'écoute d'épatants manouches,
Chaque denrée capturée, c’est un exploit accompli,
Toutes ces Ariane inventoriées me font gamberger,
Je pourrais passer mes nuits dans ce musée amnésique,
Compter mes trophées comme un prédateur boulimique,
Toutes ces Ariane conservées, mes émois asexués,
Dans ces galeries, chef-d’oeuvre d’Ionie,
Etals enflés de hiérophanies,
Supermarché des identités,
Camps concentré de l’obésité,
Tout est sacré, tout est doré,
Cour des miracles consommés ».

Écrit par Banniange
Il faut habiter le monde comme un poète
Catégorie : Social
Publié le 03/04/2021
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 03/04/2021 à 18:52:00
ne va pas dans les musées péremptoires
pleins de bouffes et d'horreurs
regarde les livres de peintres
justine
Posté le 03/04/2021 à 19:08:44
Impressionnant lecture !

A l'image de l'univers arrogant qu'elle décrit...

Merci Banniange !
Yuba
Posté le 04/04/2021 à 08:17:45
Merci à vous deux pour vos commentaires poétiques!
Banniange
Posté le 04/04/2021 à 17:01:38
alors, j'aime vraiment beaucoup... les temples de la consommation nous envahissent à défaut de nous cultiver... il est bon de se positionner par rapport à cela et cela est fait ici avec maestria.

bravo, et merci du partage !
Le Clown
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/04 05:34orchidee
Merci Matriochka que la poésie ne te quitte jamais, car tu as une belle imagination, j'ai été contente de croiser ton chemin, Bisous Marie
19/04 05:04Matriochka
ou sans vent, disais-je :-D
19/04 05:04Matriochka
Bonjour Jacou, bonjour Yuba, merci à vous :) Bonjour à toutes les plumes bien inspirées, bonne semaine, avec le printemps de retour, au moins dans le sud. Après, ça dépend si vous préférez avec ou sa
19/04 05:01Matriochka
Administrateu r du site: Fluminis
19/04 11:48orchidee
alors qui est l'admisistrat eur
19/04 11:45jacou
Bonjour Assia !
19/04 11:45jacou
Orchidée, allez voir ailleurs si l'on y est ! :(
19/04 11:29Yuba
Bonjour Georges ...agréable lundi à tous , souriez , je vous apporte le printemps de Tanger 💐
19/04 11:26Yuba
Les modérateurs ne sont pas sous vos ordres !
19/04 11:24Yuba
Orchidee , personne ne vous retient , prenez vous même vos textes et partez ...pour la suppression du compte vous êtes obligée de passer par l'administrateur , envoyez lui un mp et attendez, comme fait tout le monde !
19/04 09:57orchidee
aux modérateurs, vous commendez vraiment à me pomper l'air, avec vos messages privés, et je vous ordonne de tous enlever je ne veux plus exister sur ce site, je crois que vous parlez français aussi, je me fais bien comprendre,
19/04 07:52jacou
Bonjour vous tous ! Bon début de semaine, et vivement le printemps (du moins en France, où le froid s'attarde en avril ) !
18/04 10:15Edelphe
Bon dimanche à tous
18/04 09:22orchidee
merci les modérateur enfin mes poèmes sont retirés adieu
17/04 04:47Matriochka
Bonjour Daniel, Syntax, Iloamys... et toutes les belles plumes bien insspirées! Bon et beau weekend poétique à chacun(e)! :)
17/04 08:39lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle fin de semaine, avec toute mon amitié
15/04 11:23Syntax_Error
Oui, moi aussi, c'est celui qui a retenu mon attention.
15/04 11:22Iloamys
J'ai adoré
" Il y a dans sa chevelure,des échos de batailles
des chavaliers fantasques et des soldats de paille. "
Frédéric Serenne.
15/04 11:20Iloamys
C’est très agréable effectivement .
Ça aide un peu pour la confiance en soi.^^
Merci .
15/04 11:16Syntax_Error
"Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle, emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?"

Alphonse de Lamarti

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Lys-Clea
  • Et aussi :
  • 75 invités