Ils regardent le lion au fond de sa cage étriquée,
La crinière nouée à sa servilité,
Ils disent que les barreaux protègent leur liberté,
Ils en sont entourés.

Le fardeau du monde est trop lourd à porter
Mais leur poids dans la balance a tout fait basculer,
Ils proclament leurs plaisirs : innocence et pureté,
Ils jouent à se leurrer.

Chaque instant d'oubli est un gage de paix,
Chaque seconde subie s'écoule dans l'inanité,
C'est leur félicité.

Ils célèbrent les prestiges de tous les moribonds
Croyant cacher leurs vices par des indignations,
Ils croient dans les vertus des télés communications,
Obscène intégration.

Chaque nuit d'oubli écorche l'éternité,
Chaque seconde subie s'accroche aux futilités,
Suave cécité!

L'eau ruisselle sur le dos des sourciers,
Le tonnerre répond à l'artificier,
Les parfums s'écoeurent d'être trop flairés,
Les affaires fleurissent quand tout est fané.

Ils regardent le lion rugissant dans leurs rêves,
Ses griffes indomptées lacèrent leurs habitudes
Mais ne peuvent disperser le souffle des platitudes
Que sont leurs commentaires.

Ils approchent, agacés, de leur unique sanctuaire
Où tomberont les masques qui cachaient leur misère,
Ils y retrouveront leur cage solitaire,
Enfin leur plénitude.

Écrit par Banniange
Il faut habiter le monde comme un poète
Catégorie : Social
Publié le 14/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/09/2020 à 11:52:27
Le lion est superbe, et seul. Il rugit pour lui-même. Il disparaîtra bientôt, ainsi que veulent les hommes. Il est trop seul, admirable, indomptable.
Les hommes frémissent devant les fauves, qu'ils respectent. Ce qu'ils adorent, c'est cette force, et tout ce qui va mourir. La servitude est de se voiler la face et de faire comme si c 'était normal, ce triste sort. Nous n'avons pas besoin de lions, juste de moutons agrégés en troupeaux. Ce poème là, c'est ta "mort du loup" à toi, toi le taciturne, toi le solitaire poète... J'aime, à relire !
jacou
Posté le 14/09/2020 à 12:00:38
Nous créons le monde à notre image et il ne faut donc pas s'étonner qu'il soit en danger de mort. Avilir l'autre, encager l'autre, l'ignorer, le plier à sa volonté...tout ce que nous faisons aux autres est le miroir de ce que nous sommes et de ce que nous nous infligeons à nous même.Ton poème est cruel, très cruel...d'autant plus qu'il est juste!
eliosir
Posté le 14/09/2020 à 12:23:47
il est dense manichéen mystérieux!beaucoup de souffrances tu sais créer les contextes du pire et pourtant hélas vrais!bon courage!amitiés:)
romantique
Posté le 14/09/2020 à 13:30:17
Il " imprécationne " bien le poète qui a vu qu'à leur fin de vie, les cadavres des hommes rejoignent ceux des lions qu'ils ont fait mourir en cage ! Recouvrons tout pour partir sur de nouvelles bases, pendant qu'il est encore temps !
Bravo le buveur de houblon !
Banane
Posté le 15/09/2020 à 08:09:33
Merci chers poètes pour vos commentaires toujours appréciés!
Banniange
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/09 06:56Lys-Clea
Au Plaisir de Vous retrouver Demain .. belle Soirée à Chacune et Chacun :)
19/09 06:55CRO-MAGNON
L'écrit est mon glaive, la liberté n'a pas de trêve ! D'après Olivier W.
19/09 06:52Lys-Clea
:) Bien le Bonsoir Plume de Liberté :)
19/09 06:46CRO-MAGNON
Ah ! Claire est de retour alors bonsoir chère amie de la Poésie !
19/09 05:55Lys-Clea
Bonsoir Plumes féminines et masculines ..
19/09 05:25lefebvre
Bonsoir les poètes, moi je suis ici depuis 12 ans, je n'ai pas vu le temps passer. La poésie nous aide à rester jeune MDR...
19/09 05:04Ombrefeuille
Mille mercis, Matriochka. Bonjour Naliwe ... Que du vrai dans vos mots !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Tachons de surmonter cela autant que possible !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Chercher à qui la faute est depuis toujours la douleur de l'humain
19/09 04:47Naliwe Lewan
Malgré toute la bonne volonté, les temps de crises existent et peuvent être bénéfiques je crois :).
19/09 04:46Naliwe Lewan
Hello. Je fêterai bientôt mes 10 ans sur ce site, et je peux remercier tous les modérateurs pour leur travail de l'ombre
19/09 03:59Matriochka
Bonjour Ombrefeuille ;-) et merci à toi :-)
19/09 03:56Ombrefeuille
Pour ma part, je dirais volontiers que j'ai les épines des roses, mais pas forcément la grâce et le parfum ... Donc il vaut mieux que je ne sois pas modo ;)))
19/09 03:55Ombrefeuille
Bravo Matriochka ! Bien dit ! Bonjour à tous et à chacun, avec un salut spécial solidaire pour es modérateurs :)
19/09 02:41Matriochka
Alors savourons et dégustons, là est l'essentiel! Bon samedi paisible à toutes et tous :)
19/09 02:40Matriochka
Nos quelques petits défauts sont l'amertume du thé, mais nos grandes qualités en sont toute la douceur!
19/09 02:39Matriochka
Bonjour Olivier, Vermeil, Jacou, Eliosir, Banniange... et toutes les plumes bien inspirrées de ce beau site :)
19/09 01:14CRO-MAGNON
Jacou a un grand défaut lequel ? Il est humain et donc imparfait ! L'erreur est humaine !
19/09 12:51Vermeil
Être modérateur n'est sans doute pas facile, car il faut être juste sans être tyrannique, souple sans être laxiste, respectueux de la liberté d'expression et du bien-être de chacun
19/09 12:49Vermeil
...priées dont il reconnait avec hauteur le caractère déplacé, il fait, avec Yuba et Créature notamment, un travail de qualité

Qui est en ligne