Au plus profond des mers dans leurs phosphorescences
Où se miraient les yeux des sirènes cruelles,
Auprès des vieux galions dans l’or des étincelles
Où les algues rêvaient de leur réminiscence,
Etait-ce bien ton ombre aux doux frémissements,
Qui passait lentement sous l’étreinte des vents ? 
 
Dans les vertiges bleus où hurlent les fantômes
Des sommets fabuleux, ivres de liberté,
Dans les yeux de l’aiglon au sein de son royaume
Où passent les soleils des matins enchantés,
Etait-ce bien ta voix au charme ensorcelant
Qui freinait l’avalanche et domptait les ours blancs ?
 
 Au milieu de la foule aux pas d’un condamné
Qui s’agite sans fin comme un vieux tourniquet,
Dans ces cœurs fatigués de tant d’insignifiances
Où règne la frayeur et ses désespérances,
Etait-ce ton visage et ses mille lumières
Qui irradiait le ciel dans un coup de tonnerre ?

Etait-ce toi venue de l’au-delà du monde
Déposer patiemment ses semences fécondes
Dans cette vie en proie à tant de désarrois,
Toi, espérance nue qu’on invoque tout bas,
Console nos amours, apaise nos douleurs,
Donne-nous chaque jour un souffle de bonheur.

Écrit par Banniange
Il faut habiter le monde comme un poète
Catégorie : Amour
Publié le 29/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 29/09/2020 à 10:18:56
sublime intense dense et fascinant !j'ai bien aimé !bonne journée !amitiés:)
romantique
Posté le 29/09/2020 à 10:20:52
très beau
justine
Posté le 29/09/2020 à 12:05:57
L'espoir.
N'est-ce pas la seule chose qui tient les hommes debout ?
Un très beau poème.
Iloamys
Posté le 29/09/2020 à 16:40:42
Peut-être est-ce la force de l'espérance que d'être "nue" ...
Ainsi est-elle sans faux-semblants.
Elle qui est saut dans le vide, se doit d'être affranchie
de tous les artifices.

Un poème puissant écrit d'une plume majestueuse dont
les accents profonds sont une aile, un élan.
Ombrefeuille
Posté le 29/09/2020 à 20:54:48
Amen, Banniange. Il me plaît de lire chez toi, dans ta poésie richement irriguée, une prière du soir semblable à celle que Baudelaire adressait à la divinité, au ciel, qu'importe, pour continuer, simplement, à trouver de beaux vers, sonores et trébuchants. "Entends la douce nuit qui marche..." Merci.
jacou
Posté le 30/09/2020 à 20:47:49
Merci à toutes et tous pour vos généreux commentaires, là, je fais une petite pause poétique , à bientôt!
Banniange
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

31/10 06:03Ombrefeuille
Ceci dit, bon courage et prenez soin de vous :)
31/10 06:03Ombrefeuille
D'autant qu'avec les masques et les dispositifs tels que "click & collect", ce serait envisageable ...
31/10 06:02Ombrefeuille
Mais dans les faits, cela revient au même. Si on peut acheter du bricolage et de quoi manger, pourquoi ne pas pouvoir le faire dans le domaine culturel ?
31/10 06:01Ombrefeuille
Bonsoir à tous et à chacun. J'avoue partager les regrets exprimés par Matriochka. Nul n'a dit explicitement , en effet, que seul le corps avait besoin qu'on s'occupe de lui pendant ce nouveau confinement ...
31/10 05:19Iloamys
Comme si quelqu'un avait dit le contraire.
31/10 04:00Matriochka
Comme si l'esprit n'avait pas besoin d'être nourri lui aussi!
31/10 03:59Matriochka
Marquisa, Jacou, tout à fait d'accord avec vous. Dommage que la vision des besoins essentiels se réduisent uniquement aux besoins physiologique s et organiques.
31/10 03:57Matriochka
Bonjour à toutes les belles plumes de notre communauté, et bon week-end malgré la situation morose et le reconfinement :)
31/10 02:24Iloamys
Si un jour vos yeux vous trahissent, Marquisa, vous aurez toujours la possibilité de vous tourner vers la bibliothèque sonore.
Gardez cette option dans un coin de votre tête pour apaiser votre plus grande hantise.
;-)
31/10 01:27marquisa
Moi, ma plus grande hantise serait que mes yeux ne me portent plus et non mes jambes, la lecture est un baton de vieillesse. Bonne continuation à tous, chacun dans leur domaine respectif. 🎶
31/10 12:28jacou
🙂
31/10 12:24silencieuses59
Après, si vraiment nous n'avons plus de livres à lire... Il restera toujours les 84306 poèmes à lire sur fluminis. Merci jacou. Je veillerai sur mes pétales. 🙂
31/10 12:20jacou
Protégez-vous , Marquisa, Iloamys et Silencieuse ! Les poétesses sont des fleurs fragiles lol (attention, je suis féministe :D) !
31/10 12:18jacou
Heureusement, ma ville a deux bibliothèques , et les prêts ont été étendus : j'ai donc emprunté une tripotée de bouquins, de quoi tenir un siège :D
31/10 12:18Iloamys
Lol
31/10 12:16jacou
Si, moi je mourrais si je ne pouvais pas lire !!!
31/10 12:16Iloamys
Ne pas pouvoir lire de livres durant un mois ou deux n'a jamais fait mourir les gens.
:-)
31/10 12:16jacou
Or, j'aime les librairies comme les bibliothèques et autres médiathèques. ..
31/10 12:15jacou
Cependant, Iloamys a raison, les grandes surfaces ne sont pas prioritaires sur la vente des livres, elles font, là, concurrence aux librairies qui se meurent.
31/10 12:14silencieuses59
Tombes

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 114 invités