Tahca Ushte, cerf boiteux,
Toi, l’Œdipe guérisseur,
Soigne ton père Wakan Tanka,
Rejoins son esprit dans les fumées
Du calumet aux quatre vents,
Reviens-nous avec ces pierres bleues
Tombées des serres du condor
Quand il pourchasse le soleil,
Non ne reviens pas !
Ici, tout est "Koyaanisqatsi",
Demence, démesure, dégradation,
Ici les arbres meurent
Dans l’œil aveugle des corbeaux.

Tahca Ushte, cerf boiteux,
Toi, le centaure aux visions,
Sauve Pachamama, la terre-mère,
Va écouter battre le cœur
Des chênes aux ombres amoureuses,
Reviens-nous avec ces émeraudes
Taillées par la griffe des pantères
Qui vont poursuivre la nuit,
Non, ne reviens pas !
Ici tout est « Powaqatsi”,
Décadence, indécence, arrogance,
Ici, les rivières pleurent
Aux fracas des étoiles.

Tahca Ushte, cerf boiteux,
Toi, l’enfant des météores,
Va réveiller les grands ancêtres
Dans leur wigwam si fécond
Où vagissent des berceaux de flammes,
Reviens-nous avec ces flambeaux
Que t’a confiée l'aurore
De ses mains de mimosa.
Non, ne reviens pas!
Ici, tout est “Naqoyqatsi”,
Guerres, meurtres, pandémies,
Ici vivent des zombies
D’un présent sans avenir.

Reste là-bas, Tahca Ushte,
Ne reviens pas mais pense à moi
Quand tu danseras parmi les astres
A la lueur d'un feu sans fin.

La trilogie "Koyaanisqatsi" est un ensemble de 3 films réalisés par Geofrey Redgio et inspirés par les prophéties des Indiens Hopis.

Tournés avec des images réelles (grandioses), sans acteurs, sans dialogues et sans commentaires, ces films nous montrent notre planète et notre civilisation comme nous ne l'avons jamais vue... Images des éléments naturels, images des mégapoles, des foules humaines, et du monde créé par la technologie, le tout sur une musique superbe et envoutante de Philip Glass.
Le titre des films vient du langage Hopi. La racine "qatsi" veut dire "vie".
film 1:
"Koyaanisqatsi". Signification en langage hopi: "vie déséquilibrée, vie folle, vie tumultueuse, vie allant en se désagrégeant, un état d'existence appelant un autre mode de vie".
film 2:
"Powaqatsi": "une entité, un mode de vie, qui consume l'énergie vitale d'autres êtres dans le but d'assurer sa propre existence".
Ou comment la civilisation technologique s'est généralisée à l'ensemble du monde, bouleversant les modes de vie, les cultures, et les équilibres.
film 3:
"Naqoyqatsi": "vie guerrière, guerre totale, guerre en tant qu'agression contre l'énergie de la vie, la guerre comme mode de vie".

Écrit par Banniange
Il faut habiter le monde comme un poète
Catégorie : Amitié
Publié le 08/06/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 09/06/2019 à 13:47:34
Ton poème est un appel puissant au dépaysement, Banniange. Sortir de soi fait toujours un peu peur, mais te suivre sur le sentier de la paix que le poète épèle est une belle aventure. C'est un film qui fait parti de ces films mythiques que je rêve de voir depuis longtemps, car j'ai toujours été fasciné par son affiche avec sa lune géante, et aussi ce nom très mystérieux, que tu m'as traduit, et qui sonne si bien je trouve. Merci beaucoup à toi pour le décentrément du regard au contact d'une autre spiritualité, pour qui la planète est sacrée, et sûrement la violenter un tabou, que nous, malheureux, enfreignons dans notre hubris !
jacou
Posté le 09/06/2019 à 17:19:09
Merci Banniange pour tous ces trésors partagés !
Tant d'univers inconnus et de leçons à apprendre dans de sages valeurs .
Yuba
Posté le 10/06/2019 à 08:42:53
Merci jacou, oui nous aurions bien besoin de retrouver cette sagesse qui, si elle n'est pas à transposer, nous aiderait a sauver ce qui ne nous appartient pas mais à qui nous appartenons : la terre
Banniange
Posté le 10/06/2019 à 08:43:26
Merci youba, nous ne sommes jamais assez sage, continuons à apprendre!
Banniange
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/08 08:11Banane
Il y a un jeu de mots !
14/08 07:57creature
Le bonnet d'âne pour Banane !
14/08 07:57creature
Non, au piquet ! ;-)
14/08 07:51Banane
Je vais aller à l'étude tirer l'affaire au clair !
14/08 07:10creature
Bonjour Banane, tu as dû supprimer un poème qui devait être prévu pour demain. Peut-être un doublon ? car tu en as eu un, j'ai vu, à un moment.
14/08 07:04Banane
Ah, en fait ça a mis trois ans à s'ouvrir ,je lis !
14/08 07:03Banane
Ce serait bien qu'on nous fasse un résumé, je ne comprends pas tout !
14/08 07:02Banane
Tiens, pourquoi deux jours les poèmes maintenant?
14/08 07:02Banane
Salut à tous !
13/08 09:18creature
Histoire d'avoir la pêche
13/08 09:18creature
Je te propose, Banane, d'écouter Téléphone.
13/08 09:14creature
Pour le coup, c'est très terre à terre.
13/08 09:13Banane
Même pas, j'ai reçu ma fille
13/08 09:06creature
C'était pour qu'on te voit, avoue ;-)
13/08 09:06Banane
C'est réparé
13/08 09:06creature
Salutations Banane ! :-)
13/08 09:05Banane
AH? MA TOUCHE EST COINCEEE
13/08 09:04Banane
SALUT LES POETES
13/08 09:03creature
Ça m'avait surprise à l'époque
13/08 09:03creature
Je m'en souviens très bien oui... un jour tu as écrit sur un papillon, et c'était beau :-)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 51 invités