Joy

Dès ce jour, le premier, nous nous sommes trouvés,
A ce jour, le dernier, nous avons perduré.
Est-ce amour ? Amitié ? Deux âmes sœurs révélées ?
Peut-importe de nommer cette entente éprouvée.

Cette conquête, de valeur, fit sans doute un peu peur
Aux foutus qui déplorent un peu tout sauf leurs tors ;
Décorant leurs erreurs sans une once de pudeur,
Ils n’y voient que leurs pleurent et ignorent ceux des leurs.

Sortons donc de nos vies tout ces gens qui ignorent
Que depuis, dans ma vie, vit ce parfum d’ailleurs.
Que toi seul, mon amie, fit éclore en mon cœur
Des jardins inouïs, Babylone seule en pleure.

Peut-importe que la vie nous enrobe de sursis,
L’éphémère, lui, ne nuit qu’aux vivants abrutis.
Eux seuls jugent, apprentis, qu’à un corps rien ne suis ;
Mais ces gens, appauvris, ignorent tant de la nuit…

Tu trouveras, en mes bibles, et croyances Athées,
Toujours un peu de moi au composé passé.
L’idée même, qu’elle même, seule survit au passé ;
Qu’importe donc les vautours et nos corps trépassés.

Il n’existe point de jour ou une goûte de pluie
Ne fait faire demi-tour à mon sourire ravi.
Il y a bien, j’en déduis, à ce nouvel amour,
Une empreinte définie dessinant tes contours.

Nul rapport au sanguin, j’en vomis même l’idée,
Car tu es tellement loin de n’être qu’une obligée…
Allons donc transcender leurs visions arrêtées
De ce qu’est un amour en nul point marchandé.

Nous verrons ce que dit ce futur sans promesse
De nos jours qui confessent notre nous qui progresse.

Dès ce jour, le premier, tu as touché mon cœur,
A ce jour, le dernier, tu y réside encore.

Écrit par Agiades
"Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi." Sénèque
Catégorie : Amour
Publié le 13/08/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/08/2019 à 22:05:09
C'est dit sans détour : les mauvais coucheurs sont avertis. Ici, l'amour règne sans chichis, qu'on se le dise. J'apprécie ce poème qui ne se paie pas de mots. Merci Agiades pour ce ton là, sérieux et un peu désinvolte, en même temps !
jacou
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/08 12:14Olivier RACHET
Bonjour Marinette, merci jacou ! Une semaine plaisante pour vous tous, je l'espère du fond du coeur.
19/08 10:03marinette
une semaine particulière
19/08 09:45jacou
Bonjour poètes, membres, visiteurs, que cette semaine vous soit heureuse ! Profitez !
18/08 11:34Yuba
Bonjour Daniel , Georges et marinette ...un agréable dimanche à tous et toutes :)
18/08 09:08marinette
je veux des croissants à 5h quand je me lève
18/08 08:27jacou
Bonjour Daniel. Beau dimanche à tous, avec croissants et poèmes ! Mangez les poèmes, lisez les croissants, ou l'inverse
18/08 07:50lefebvre
Je vous souhaite un beau dimanche
17/08 11:11lefebvre
Merci Georges, je n'étais pas loin, mais très occupé mdr!
17/08 09:27jacou
Bonjour Daniel, heureux retour parmi nous !
17/08 09:06lefebvre
Bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle fin de semaine...ave c mes amitiés
17/08 08:43jacou
Beau début de week-end ! Éveillés-vous et transcrivez vos rêves !
17/08 12:55jacou
Oui, douce nuit sur la contrée… Icetea rêve…
16/08 11:33grêle
Douce nuit
16/08 11:32Aria
bonne nuit tout le monde
16/08 11:30Aria
oui ça va merci!!
16/08 11:20grêle
Coucou tu vas bien ? :-)
16/08 11:17Aria
coucou bonsoir te revoilà Marine!
16/08 11:00grêle
Bonsoir Bobox, Georges, Aria :-)
16/08 06:38jacou
Bonsoir Marinette
16/08 03:50Bobox
grele

Qui est en ligne