» Forums » Etat d'âme » Césure poétique


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
Zigzag
Sexe:
Posté le 08/02/2020 à 11:28:01Alors que je devrais poursuivre ma version d'espagnol, je déserte mes devoirs étudiantesques pour poster ici.
Avez vous eu des periodes de césure ou de ralentissement poétique ? Longues de combien de temps ? Avez vous réussi à réécrire après ? Avez vous eu comme une peur de ne plus jamais vous y remettre? Je pose la question, car, chose devinable, je traverse cette periode en ce moment. "Apathie" est mon premier poème après une telle césure.
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 08/02/2020 à 11:32:22De mes 15 ans à avril 2016, j'ai écrit 245 textes, depuis cette date à aujourd'hui, j'approche les 900 de plus !
Pour écrire il faut l'inspiration et du temps, j'ai eu par période des années où je n'ai pas pu écrire un seul vers.
J'ai une frénésie d'écriture, il ne me suffit plus de mettre sur papier ou sur le net mes textes, j'ai un autre plaisir, l'édition !
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 15/02/2020 à 15:56:17J'ai écrit des poèmes en 2004 et 2005, postés ici à mon in scription en 2014. D'autres, que j'avais écrits en 2000, ont été publiés ici en 2015. Puis j'ai quitté Icetea pour y revenir définitivement et quotidiennement en 2016.

Sinon, ma grande césure a eu lieu au milieu des années 1980, où j'ai rejeté le roman et la poésie après la découverte émerveillée de Proust, Flaubert, Baudelaire, Rimbaud, Lautréamont, André Breton, afin de me consacrer au seul travail et à l'histoire, aux essais privilégiés aux oeuvres de fiction.

Après un détour de presque trente ans, entrecoupé de brèves périodes d'écriture poétique, donc en 2000 et 2004/2005, je suis revenu durablement à la poésie à partir de 2016.

J'avais quitté la poésie et le roman pour fortifier mon esprit à coup d'essais "pratiques" dans les domaines que je pouvais comprendre, visant à me cultiver en autodidacte mais aussi à préparer d'éventuelles études à suivre et des concours administratifs. J'ai longuement fui les livres imaginaires (roman et poésie) car je souhaitais équilibrer mon esprit que je sentais chancelant à 18 ans. C'était une erreur funeste ! Mais j'ai suivi à la lettre une pre scription du jeune Rimbaud au même âge, et en outre Breton m'incitait de son côté à rejeter le roman…

La poésie est essentielle, et le roman aussi, pour acquérir plus de sensibilité, pour développer le côté émotionnel, important dans l'équilibre de l'esprit humain.
haut de la page
Sorel Ferdinand
Sexe:
Posté le 15/02/2020 à 17:23:36J'ai publié trois livres, il y a longtemps que je ne chiffre plus le nombres de vers composés.
haut de la page
Naliwe Lewan
Sexe:
Posté le 15/03/2020 à 15:51:55Les pauses en poésie sont à mon sens les mêmes qu'en musique. Il s'agit de respirer, de s'oxygéner, entre deux notes de vie.
J'ai commencé à écrire vers 14 ans, il a dix ans seulement. Les premières pages blanches, de quelques jours, m'ont effrayé. Au bout de quelques années je me suis rendu compte qu'il fallait parfois plusieurs mois pour que le plaisir authentique d'écrire revienne. Aujourd'hui je me rends compte que, quand je n'ai rien à dire ou que je ne comprends pas ce que j'ai à dire, le temps de césure se compte presque désormais en année(s).
Parfois j'ai l'impression d'avoir besoin d'écrire pour moi, sur moi, mais je n'y arrive pas. Ma première source d'inspiration reste depuis ces dix ans les autres, ou plutôt ce que je reconnais de moi chez l'autre mais que je connais mal.
haut de la page
Weedja
Sexe:
Posté le 25/05/2020 à 01:45:16Idem pour moi. J'ai besoin d'un sujet qui éveille quelque chose de fort en moi, sinon ça tombe à plat. J'essaie de retranscrire une intériorité, une sensation personelle.
J'écrivais plus par la force des choses lorsque j'expérimentais, mais j'en suis venue à penser: au fond, qu'est-ce que j'essaie de dire ?
Je tente aussi de renouveler mon style un peu à chaque fois pour faire différent.

Je suis content de pouvoir lire ici l'expérience de chacun. Je crois que les romans et œuvres de fictions sont utiles pour apprendre sur l'âme humaine et la maîtrise de la langue. Tandis que trop d'abstrait, ça vous rend les idées louches.
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?