» Forums » Tout et rien » Votre premier livre et...


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 26/10/2019 à 17:47:46Quels ont été votre premier livre et votre premier coup de coeur ? :-)

Moi mon premier livre lu toute seule c'était vers 6 ou 7 ans : "Tim et le palais merveilleux" d'Eve Dessarre

Quant au premier coup de cœur, je crois que c'était bien plus tard, à mon adolescence quand j'ai lu "La dernière tentation de Saint François" de Scott O'Dell
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 26/10/2019 à 20:13:23L'un de mes premiers livres m'ayant marqué fut sans doute un roman de Jules Verne lu vers 10 ans, "20 000 lieues sous les mers", mais aussi au même âge je fus effrayé par "L'île du docteur Moreau" de Robert Louis Stevenson. De là naquit sûrement mon goût affirmé pour fantastique et science-fiction.

Mes coups ce cœur vinrent à 15 ans. "L'écume des jours", roman de Boris Vian, et "Paroles", recueil de poèmes de Jacques Prévert, furent mes passions adolescentes.

À 16 ans, Rimbaud, Sartre, Lovecraft et le surréalisme balaieront tous mes premiers amours, mais c'est normal.
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 26/10/2019 à 22:42:19Le plus ancien de mes souvenirs en livres est un roman tout neuf , à la couverture blanche cartonnée brillante avec une belle image en couleurs et même quelques autres à l'intérieur dont je savais par coeur le titre : " François le champi" et l'auteur Georges Sand , sans me douter que c'était une femme...ce livre était le prix obtenu par ma soeur de huit ans mon ainée , livre que je lisais un peu à l'époque sans rien comprendre ...
Au collège, je découvre le bonheur de la "lecture suivie" en classe avec Mme Blanchat que je salue d'ici si elle peut lire ce message ( Lycée Zayneb , Tanger) avec une oeuvre fantastique en tous points : "Rossignols en cage" de Madeleine Treherne.
Au lycée , je découvrais les oeuvres d'Henry Troyat empruntées à la médiathèque du centre culturel français ,qui me changeaient de la rigueur des matières scientifiques et à la fin des études supérieures , je fais la connaissance avec Amine Maalouf et son "Léon L'africain ", le vrai coup de coeur ...
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 02:03:40Merci de ces deux très beaux témoignages Georges et Assia !

Pour ma part, j'ai été incapable de lire, de me plonger vraiment dans un livre à partir du lycée. Cela a duré plusieurs années, jusqu'à ce qu'en fac d'anglais je redécouvre le plaisir de la lecture grâce à des chefs d’œuvre comme :

-La ménagerie de verre de Tennessee Williams
-Le soleil se lève aussi d'Ernest Hemingway
-Monterianio d'E.M.Forster
-Orgueil et préjugés de Jane Austen
-Daisy Miller d'Henry James
-Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro
haut de la page
Ombrefeuille
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 16:43:58J'aurais du mal à retrouver dans ma mémoire le titre du premier livre qui m'a marquée. Enfant, j'ai longtemps lu les volumes de la collection "Fantomette" et ceux des "Six Compagnons". Eh oui, tout simplement :)

J'ai un souvenir particulier à propos de l'un des titres de la collection "Fantomette", "Fantomette dans l'espace". D'abord je suis passionnée par le cosmos et ses mystères. Ensuite, l'histoire mettait en scène un malveillant qui, chargé de piloter depuis la terre une "sortie extra-véhiculaire" que devait faire Fantomette, s'arrangea pour que le bras se détendît et laissât échapper l'infortunée Fantomette. Vous pensez si je frémissais d'horreur à la pensée de la mort lente et cruelle à laquelle l'héroïne était ainsi promise ! Et il se trouve que mon enfance fut marquée, au moins cinq années durant, par des questions qui me taraudaient au sujet de la mort. Pourquoi mourons-nous ? Qu'y a-t-il après ? ... Les réponses que me donnait ma mère (je la poursuivais de mes incessantes interrogations) ne me satisfaisaient pas et rendaient mon angoisse plus aiguë. Cela s'est apaisé avec l'adolescence (bref, j'ai fait les choses à l'envers !). Quant à l'histoire de mon personnage préféré, tout était bien qui finissait bien, puisque devinant les intentions du malveillant, elle n'était pas dans la combinaison spatiale.

Plus tard, j'ai été littéralement émerveillée par "Michel Strogoff" de Jules Verne, que j'ai lu à ... 21 ans ! Il me suffisait d'ouvrir le volume et d'en respirer quelques lignes pour partir dans une Russie magnifiée. J'étais très romanesque, alors ... :)

Enfin je citerai trois ouvrages qui m'ont vraiment marquée :
- "Le silence de la mer" de Vercors, où l'écriture tout en esquisses explore une situation des plus tendues, car il s'agit de la "cohabitation" forcée entre un officier allemand de l'Occupation et ses "hôtes".
- "L'ombre et la rive" d'Emmanuel Roblès, recueil de nouvelles où la délicatesse féminine, notamment, est mise en avant.
- "La Pharisienne" de François Mauriac, une plongée dans les méandres les plus complexes des rapports au sacré et des relations humaines. Ténébreux et lumineux à la fois.

Pardon d'avoir été longue un peu plus qu'un peu :)
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 17:29:13Merci pour ces souvenirs Ombrefeuille et vos coups de coeur cités ! J'ai souri à l'évocation de Fantomette, moi je regardais la série à la télévision et je lisais les Alice Roy chez ma grand-mère... (J'ai appris récemment qu'il y a une multitude d'auteurs cachés derrière le pseudonyme Caroline Quine !). J'aimais fouiller et découvrir d'autres livres bibliothèque rose et bibliothèque verte :-)

Et aucun souci pour la longueur, c'était délicieux de vous lire !
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 17:37:24les parisiennes m'avaient apporté un livre d'images et je l'ai oublié dehors, il a plu, j'étais petite, j'ai pleuré, c'était mon premier livre je l'ai fait sécher sur le fourneau avec les torchons il était abîmé je l'ai caché sous le tonneau pendant mon somnambulisme et on l'a retrouvé à la fin du tonneau plein de toiles d'araignées, je l'ai repassé et relu et gardé sous le matelas
ensuite la maîtresse m'a prêté sa bibliothèque de classe et j'ai tout dévoré car je n'avais rien
alors j'ai lu le journal à 5 ans puis tout ce que je trouvais les boîtes de sucre tout
maintenant ma maison déborde et j'en ai donné des centaines
haut de la page
Ombrefeuille
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 18:07:35Mille mercis, Grêle :) Heu oui, me rev'là, j'ai oublié des émotions littéraires.

Il y eût, à trente ans, "Hourra Zara !" de Jean Raspail, ode à l'esprit de la "Vieille Europe" à l'heure de la Première Guerre Mondiale.
Il y eu aussi plusieurs livres de Vladimir Volkoff, notamment "La crevasse", où est mise en scène la tragédie des pays des Balkans au cours de la Seconde Guerre Mondiale et lors des conflits plus récents, ceux des années 1990. Et aussi "L'enlèvement", du même auteur, sorte de "politique fiction", toujours autour des questions brûlantes des Balkans. De cet auteur encore "Chroniques angéliques", suite de nouvelles où le personnage central est l'Ange Gardien, mystérieux et efficace, et "La garde des ombres", hommage à des personnes réelles qui ont marqué Vladimir Volkaff.

A propos de cette dernière oeuvre, j'ai un souvenir personnel. L'auteur parle notamment du dernier baiser donné à un défunt qui lui fut cher. Et il note le froid de cette chair éteinte, un froid que les mots ne sauraient décrire. Ses propos m'ont saisie, car j'ai retrouvé à ce moment-là ce froid sur mes lèvres, ressenti lors du dernier baiser à mon père, décédé brutalement. J'ai écrit à Vladimir Volkoff (chez son éditeur) et n'y ai plus pensé. Quelques temps après, me parvenait une petite carte de sa main, où en quelques mots il me disait sa communion de pensée. Cette carte, je l'ai toujours.

Voilà :) Re-pardon pour la longueur en mode "Saison 2", de surcroît :)))
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 18:19:11Je voudrais ajouter que, enfant, les livres de la Bibliothèques Bleue ont fait mes délices aussi. Je cite pèle-mêle : le Club des Cinq, les Langelot, une collection avec de jeunes voyageurs dans le temps (je me rappelle qu'un personnage s'appelait Xolotl), et d'autres encore dans cette collection ou dans la Bibliothèque Rose...
haut de la page
Matriochka
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 18:26:21Une question intéressante!
A vrai dire, je n'ai plus aucun souvenir du tout premier livre que je suis arrivée à lire toute seule, mais j'ai un souvenir vivace de quelques livres en particulier.
Etant d'une famille où il y avait beaucoup d'enseignants, j'ai reçu beaucoup de livres en cadeau, dont deux livres-disques (vinyles à l'époque) qui m'ont beaucoup marquée: il s'agissait de "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart, qui m'avait fascinée par sa musique et par le personnage de Papageno, l'oiseleur. Et depuis, j'ai toujours aimé cet opéra (même si, malheureusement, mon livre disque a disparu). L'autre était le conte russe "L'oiseau de feu", lu sur la musique de Stravinsky, un de mes contes russes préférés depuis. Là, j'ai toujours le livre disque, que je garde comme un très beau souvenir.
Et puis plus tard, ma grand-tante, qui vivait en Russie, m'a offert le célèbre "Petit Prince" de Saint-Exupéry. Je suis très attachée à ce petit livre, car outre la sagesse du récit, il représente tout l'amour que je portais à cette tante que j'adorais et qui m'adorait. Mais malheureusement, nous nous pouvions pas nous voir souvent, car il lui était difficile d'obtenir un visa pour venir en France, la Russie de l'époque étant encore l'URSS. Alors à chaque fois qu'elle pouvait venir, c'était la fête! Je garde précieusement ce livre et je le manie avec grand soin, car c'était une édition de poche qui s'est abîmée avec le temps.
Et j'ai gardé aussi quelques livres des contes russes qui me relient à la culture de ma famille maternelle.
Alors quand tu nous évoques "Michel Strogoff" de Jules Verne, ma chère Ombrefeuille, un grand sourire naît sur mon visage! J'ai été captivée par cette histoire, également ;)

Vos témoignages sur ces livres qui ont marqués votre enfance étaient très intéressants à lire, aussi!
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 27/10/2019 à 18:55:03Merci à vous tous pour ces mots de lecture, de découvertes palpitantes qui sont plein d'émotions ! J'ai noté plusieurs références et encore mille merci pour le partage :-)
haut de la page
Sorel Ferdinand
Sexe:
Posté le 02/11/2019 à 19:50:52Un livre sur les monstres Marins, dans lequel il y avait deux pages consacrées au monstre du Loch Ness, j'avais sept ans.
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?