» Forums » Tout et rien » Le NET


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 05/08/2019 à 19:57:51Pensez-vous que le NET a sauvé la Poésie du naufrage (ou non) par son accès facile, sa diffusion très large, de permettre l'échange entre auteurs et lecteurs...
haut de la page
Babel
Sexe:
Posté le 05/08/2019 à 21:15:20Oui en grande partie même .. je n'aurais pas pu lire ni écrire de la poésie ainsi
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 05/08/2019 à 21:26:40Je trouve que ta question est (un peu) mal posée d'emblée, Olivier, car la poésie ne connaît nul naufrage. Au contraire, elle se porte bien : il n'y a jamais eu autant de poètes, et c'est eux qui font la poésie, en écrivant, en publiant, en faisant des lectures en tous lieux.

Par contre, il est vrai que le Net démultiplie les possibilités de communications, avec les forums, les blogs, les revues en lignes, etc. C'est un magnifique outil d'échanges et de diffusion pour la poésie.
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 05/08/2019 à 23:14:07Ecrire c'est bien !
Mais être lu c'est mieux !non ?
C'est clair que le NET a permis une diffusion large et rapide de la poésie. Par l'accès qu'il offre à grande échelle le net est une révolution puisque toutes les connaissances , Poésies incluses sont à portée de main !
haut de la page
PATGUI
Sexe:
Posté le 07/08/2019 à 16:03:50Si l'on se réfère aux livres de poésie édités et vendus, je crois que la poésie est morte depuis Prévert ( à vérifier car je ne connais pas les auteurs publiés depuis)
Ce n'est pas le cas des romans qui continuent à se vendre
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/08/2019 à 20:21:15Prévert a vendu beaucoup d'exemplaires de ses recueils, très populaires.
Mais ne pas vendre assez, est-ce mourir ?

Aucun siècle n'a porté la poésie au pinacle, mais, pourtant, quand une émotion nous touche, viennent naturellement à nos lèvres de la poésie, des chansons, nous avons tous en mémoire quelques vers, quelques paroles.
Pour moi, c'est d'abord ça la vie de la poésie : un léger dépôt dans chaque être vivant.

Sinon, les poètes, eux, vivent : Jaccottet a 94 ans, Jacques Roubaud analyse l'insuccès de la poésie, Jean-Michel Maulpoix défend le lyrisme quand Christian Prigent l'attaque, ou, Rimbaud passe sur bien des jeunes lèvres, tandis que Gérard Noiret fait découvrir des poètes aux enfants assemblés dans une mediathèque de banlieue...
Longue vie à la poésie, sous quelque forme que ce soit !
haut de la page
Banane
Sexe:
Posté le 06/06/2020 à 19:49:09Comme un mirliton à la porte d'un cimetière ça se vend la poésie ! Bof, en dehors des jours d'enterrement on peut toujours essayer ! Je connais un bon poète qui a toujours ses huit cent recueils ou un peu moins à seize euros chez lui, il en vend, aller, vingt par ans, ça paye la place quoi ! Mais il loue internet tout comme moi, nous n'avons que ce moyen de nous faire connaître et le petit journal du canton !
Alors vivent les forums de poésie !
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 17:41:53La poésie ça vaut quoi ? Rien ou pas grande chose ! Les Baudelaire Rimbaud Baudelaire et tous les autres de célèbres, ils valent quoi actuellement s'ils étaient vivants ? Que de simples auteurs sur le NET ! Ils ont ont leur gloire car leur époque était propice ! Aujourd'hui ils seraient noyés dans la masse des poètes du Net, car dans le NET il suffit d'écrire deux vers et tu es un POETE !

J'ai 40 ans d'écriture poétique, on aime ou on aime pas mes écrits, certains me trouvent ou affirment que j'ai du du talent, même du génie dans l'écriture et pourquoi pas le contraire !

Pour moi, la poésie est un plaisir, un partage, cela me suffit !
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 19:24:30Ha ha ! Baudelaire et Rimbaud noyés dans le Net ! Non !
Sérieusement, ils seraient repérés comme ils l'ont été naguère et seraient édités comme le sont Philippe Jaccottet, Gérard Noiret, Jacques Réda, Jacques Roubaud, et tant d'autres.
Leurs écrits critiques sont également publiés, tels ceux de Jean-Michel Maulpoix.

Google les liste comme poètes, ces auteurs-là. Même le Net respecte leur état.

Je recommande la lecture enthousiasmante de "La vie promise" de Guy Goffette.
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 20:45:06Je n'ai pas réussi à trouver ce poème ...même sur le Net :(

Je te remercie Georges, Si tu pouvais nous en copier ici un petit extrait...?
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 20:57:47C'est un recueil de poésie, pas un poème.
Tu peux trouver des poèmes issus de ce recueil sur le site Babelio.com
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 21:04:32"Si tu viens pour rester, dit-elle, ne parle pas.
Il suffit de la pluie et du vent sur les tuiles,
il suffit du silence que les meubles entassent
comme poussière depuis des siècles sans toi.

Ne parle pas encore. Écoute ce qui fut
lame dans ma chair : chaque pas, un rire au loin,
l’aboiement du cabot, la portière qui claque
et ce train qui n’en finit pas de passer

sur mes os. Reste sans paroles : il n’y a rien
à dire. Laisse la pluie redevenir la pluie
et le vent cette marée sous les tuiles, laisse
le chien crier son nom dans la nuit, la portière
claquer, s’en aller l’inconnu en ce lieu nul
où je mourais. Reste si tu viens pour rester."

(Guy Goffette, "La vie promise", Gallimard, 1991)
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 21:05:30"On dit : le soleil après la pluie, la mer
après la montagne, l’amour après
et partir, partir. Demain, quand tout sera,
quand tout aura, quand.

Promesses des morts si vivre est plus
qu’attendre, qu’espérer. Cendres jetées
sur le feu qui regimbe un peu puis se tait
sans consolation : la nuit

tombe, l’aube se lève, un été a passé.
Déjà, disent les fumées du hameau
tandis que des animaux sans colère continuent
d’amasser l’or du temps, l’or

de nos yeux avides et si vite fermés."

(idem)
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 21:08:01"Vers l’ouest, avec les derniers rayons roses,
en suivant bien la flèche sur le bas trop tendu
de la nuit qui s’est penchée pour mettre
l’avion dans sa poche, voilà

ce qui tient encore, les yeux au ciel, debout
sur ce parking où tu effiles dans le gris
tes voiles de Colomb, tes routes de la soie
et du sel et du seul, en attendant,

En attendant que tout finisse (tu dis tout
comme celui qui siffle pour garder son ombre
à ses côtés dans la ruelle obscure) tout : ce baiser
‒ à peine – du couchant sur les lèvres

de celle qui s’en va en te laissant le quai."

(" La vie promise" de Guy Goffette)
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 07/06/2020 à 21:48:22Mille fois merci Georges pour ces précieuses lectures en partage , du Guy Goffete poète dont je découvre le charme de l'univers...
haut de la page
Matriochka
Sexe:
Posté le 08/06/2020 à 17:50:29Je découvre également ce poète, Guy Goffette, et j'apprécie vraiment son style très particulier, très libre, ainsi que les multiples clés de lecture du texte que vous nous partagez, Georges. Merci beaucoup à vous de nous faire connaître cet auteur.

En ce qui concerne la question d'Olivier, je ne sais si le net a pu sauver la poésie, mais je constate qu'il permet à des auteurs "modestes" de partager leurs écrits, et leur talent, alors qu'ils n'auraient certainement pas pu le faire par le biais de l'édition papier, et même l'auto-édition ou l'édition à compte d'auteur, modes de diffusion qui réclament beaucoup d'investissement, que ce soit en temps ou en argent.

Je croise beaucoup de ces auteurs et poètes dans toutes les sphères du net où je promène mon clic, qui sont heureux d'avoir la toile (et même les réseaux sociaux, si si!) pour partager leurs écrits.

Quant à être repéré par un éditeur, avec la poésie, pas franchement évident, et je connais un poète, pourtant édité, qui est aussi traducteur littéraire, histoire de mettre autre chose que de l'eau dans sa casserole de soupe...

Après tout, si le net avait existé à leur époque, peut-être que Rimbaud, Baudelaire et tous les grands poètes que nous admirons, auraient été ravis d'y partager leurs écrits? Excusez l'anachronisme...
haut de la page
Ombrefeuille
Sexe:
Posté le 09/06/2020 à 18:22:00Et si c'était la poésie qui sauvait le web ?
On critique bien assez internet, les réseaux sociaux et tout ça ...
Mais qu'on songe simplement à tout ce qu'on peut trouver d'intelligent et de profond, en cherchant avec soin et en se mettant à l'écoute ...

Heureusement que je n'ai pas attendu le web pour me mettre à "rimailler", en 1984 !
Mais je l'avoue : cela m'arrange, la cyber-publication ;)))
haut de la page
Bodot Laire
Sexe:
Posté le 18/06/2020 à 14:39:33Net net tout ça n'est pas net ma nénette
haut de la page
Musouka
Sexe:
Posté le 30/06/2020 à 03:38:14La poésie est polymorphe, et on la retrouve abondamment sous toutes ses formes dans la musique que l'on écoute dans nos médias moderne depuis près de 100 ans. La poésie n'est pas en naufrage, elle s'est diversifiée simplement, à travers ces médias qui la rende plus accessible à tous. Bien que je prèfère la lire de façon plus "classique", la poésie est partout si vous y regardez bien. Des fois elle vole haut, des fois bas, mais c'est toujours de la poésie!
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 30/06/2020 à 11:21:22Posté le 07/06/2020 à 21:04:32
"Si tu viens pour rester, dit-elle, ne parle pas.
Il suffit de la pluie et du vent sur les tuiles,
il suffit du silence que les meubles entassent
comme poussière depuis des siècles sans toi.

Ne parle pas encore. Écoute ce qui fut
lame dans ma chair : chaque pas, un rire au loin,
l’aboiement du cabot, la portière qui claque
et ce train qui n’en finit pas de passer

sur mes os. Reste sans paroles : il n’y a rien
à dire. Laisse la pluie redevenir la pluie
et le vent cette marée sous les tuiles, laisse
le chien crier son nom dans la nuit, la portière
claquer, s’en aller l’inconnu en ce lieu nul
où je mourais. Reste si tu viens pour rester."

(Guy Goffette, "La vie promise", Gallimard, 1991)
tu as publié ça le lendemain du jour où il mourut
merci Jacou
la mort promise
cette poésie est très profonde et très belle
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?