» Forums » Délires et Jeux » Poemes abecedaires


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
Hypothese
Sexe:
Posté le 31/10/2018 à 15:17:17Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
V
W
X
Y
Z
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 31/10/2018 à 17:03:45Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
Voliere sans grillage qu'illustrent des paysages de moire
W
X
Y
Z
haut de la page
Hypothese
Sexe:
Posté le 02/11/2018 à 03:14:45Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
Voliere sans grillage qu'illustrent des paysages de moire
Wagons-nuages, dans un ciel de voyageurs.
X
Y
Z
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 02/11/2018 à 05:54:30Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
Voliere sans grillage qu'illustrent des paysages de moire
Wagons-nuages, dans un ciel de voyageurs
Xenophile, tu aimes rencontrer des oiseaux migrateurs
Y
Z
haut de la page
Hypothese
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 00:10:52Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
Voliere sans grillage qu'illustrent des paysages de moire
Wagons-nuages, dans un ciel de voyageurs
Xenophile, tu aimes rencontrer des oiseaux migrateurs
Yvette, al et lou commentent les dernieres trajectoires
Z
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 07:38:52Alouette, gentille alouette, je te laisserai t'envoler
Bordee tu pars, par l'arc en ciel suspendu ton reflet
Caresse du soleil chaud sur tes ailes, bel oiseau mordore
Duvet frolant le vent, qui rafraichit ton corps
Elegamment tu planes, quelques loopings dans ton essor
Fabuleux prodige de l'oeuvre eolienne tu virevoltes en metaphores
Gagnant les coeurs qui t'observent, desireux de t'approcher
Hommes, femmes et enfants dont les tetes delestees se mettent a rever
Il semblerait que tu semes sur ton passage l'amour, la joie et la paix
Jouant a la fois le message et l'auteur, tu reponds d'un doux sifflet
Kabuki dansant dont tu es l'acteur gracieux, te posant sur le merisier
L'arbre-theatre de ta parade tend ses branches en balconier
Mon alouette seduit une amoureuse en pirouettant a l'aurore
Naturelle grace mue du mieux ses plumes en or
Oiseau qui ressuscite tel le phoenix en son for
Pour tes noces spirales, corps de pierre et chant de tenor
Qu'ils sont doux a l'oreille attentive tes somptueux accords
Reveil amoureux, les coeurs epris s'unissent, trois oeufs a eclore
Se craquellent, en sortent des oisillons tous entre eux serres
Tenus par des accents de rebellion prets a occuper l'espace aere
Ultime refuge, vaste etendue crevant les miroirs
Voliere sans grillage qu'illustrent des paysages de moire
Wagons-nuages, dans un ciel de voyageurs
Xenophile, tu aimes rencontrer des oiseaux migrateurs
Yvette, al et lou commentent les dernieres trajectoires
Zanzibar est la destination finale de notre alouette porteuse d'espoir
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 07:42:47Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 15:04:37Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 18:24:37Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 05/11/2018 à 23:07:00Drame a Versailles quand vient la rousse,une belle insolite
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 06/11/2018 à 14:26:19Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 06/11/2018 à 15:11:59Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 06/11/2018 à 15:24:50Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
Gorgee d'orgueil et de volupte, la couronne en ligne de mire
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 06/11/2018 à 16:59:33Habilles et coifffes ,la musique du salon les fait tous fremir
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 06/11/2018 à 20:50:04Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
Gorgee d'orgueil et de volupte, la couronne en ligne de mire
Habilles et coiffes, la musique du salon les fait tous fremir
Ils dansent le menuet, une sarabande et les pas de la passacaille
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 07/11/2018 à 15:58:34Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
Gorgee d'orgueil et de volupte, la couronne en ligne de mire
Habilles et coiffes, la musique du salon les fait tous fremir
Ils dansent le menuet, une sarabande et les pas de la passacaille
Joie et allegresse des cavaliers prenant les femmes par la taille
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 07/11/2018 à 19:33:51Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
Gorgee d'orgueil et de volupte, la couronne en ligne de mire
Habilles et coiffes, la musique du salon les fait tous fremir
Ils dansent le menuet, une sarabande et les pas de la passacaille
Joie et allegresse des cavaliers prenant les femmes par la taille
Kir de l'epoque et mignardises circulant sur les plateaux des valets
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 10/11/2018 à 16:32:04Lignes de friandises fondant en cerises sur delicats palets
haut de la page
grêle
Sexe:
Posté le 10/11/2018 à 19:59:16Au temps du Roi-Soleil, on se fardait de blanc de plomb
Brune comme blonde se pavanant devant l'illustre paon
Ces dames se crepaient le chignon pour la mention "favorite"
Drame a Versailles quand vient la rousse, une belle insolite
Elle glisse des peaux de bananes sous les pieds de ses rivales
Femme de ruse determinee a briller seule au prochain bal
Gorgee d'orgueil et de volupte, la couronne en ligne de mire
Habilles et coiffes, la musique du salon les fait tous fremir
Ils dansent le menuet, une sarabande et les pas de la passacaille
Joie et allegresse des cavaliers prenant les femmes par la taille
Kir de l'epoque et mignardises circulant sur les plateaux des valets
Lignes de friandises fondant en cerises sur delicats palets
Murmures dans la cour : le roi aurait une preference pour Anne
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 10/11/2018 à 20:47:57Ni Anne ni Isa ,l'autre rumeur se repand pour l'Afghane
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?